MAYOTTE: LE FORUM DES MAHORAIS d'içi et d'ailleurs
NA MOU KARIBU

DEPARTEMENT A MAYOTTE!!

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

POUR OU CONTRE le departement à Mayotte

18% 18% 
[ 3 ]
71% 71% 
[ 12 ]
11% 11% 
[ 2 ]
 
Total des votes : 17

DEPARTEMENT A MAYOTTE!!

Message par BABA.net le Sam 20 Oct - 19:38

Rappel du premier message :

Bonjour tous les mahorais; vue que sa concerne essentiellement les mahorais voila un sondage interessant!!
SVP POUR VOTER IL FAUT D'ABORD VOUS INSCRIR!!!merçi de votre compréension


Dernière édition par le Sam 8 Déc - 17:01, édité 2 fois
avatar
BABA.net
ADMINISTRATOR
ADMINISTRATOR

Date d'inscription : 15/10/2007
Localisation : MAYOTTI(976), NA MU KARIBU
Messages : 176
Points : 39

http://www.mayotte-forum.net

Revenir en haut Aller en bas


Re: DEPARTEMENT A MAYOTTE!!

Message par Maadabass le Mar 11 Déc - 1:22

Avec la représentation parlementaire, un député et un sénateur, rien n’y manquait ou presque, sauf un siège au Conseil
économique et social et des budgets conséquents pour une administration
locale balbutiante. En l’absence de financements adaptés aux besoins,
les institutions de l’époque apparaissaient comme un squelette dépourvu
de muscles et de nerfs. Pour que ces institutions chétives ne tournent
pas à vide, il a fallu des hommes et des femmes qui les encadrent avec
le souci d’impulser un vigoureux effort de développement. L’examen des
grands secteurs d’activité économique, des préoccupations sociales et
des carences administratives devait persuader les élus de la nécessité
d’accélérer les efforts communs. Cette communauté de pensée avait un nom
: le rassemblement, l’unité et la cohésion. Premier président du Conseil général, Younoussa Bamana représentait tout cela à la fois.



Beaucoup de temps a passé depuis la loi du 22 décembre 1976 créant le statut provisoire de Collectivité territoriale. En 2001, mayotte est devenue une Collectivité départementale. Dix ans après, en mars 2011, elle est devenue le 101ème
département de France. L’île a changé, ses paysages ont été
transformés, son environnement régional a évolué, mais surtout le monde
entier a subi des mutations qui interrogent la population. Ceux et
celles qui ont bâti le développement de ce territoire laissent derrière
eux un avenir français, mais aussi un destin régional pour les
générations futures. Pour que cet avenir soit radieux, pour que ce
destin soit le meilleur possible, il faut deux conditions qui peuvent se
résumer en une formule célèbre : «Rien n’est possible sans les hommes, rien n’est durable sans les institutions».
avatar
Maadabass
Modérateur
Modérateur

Age : 117
Date d'inscription : 16/10/2007
Localisation : st andré (CAMBUSTON)
Messages : 891
Points : 720

Revenir en haut Aller en bas

Re: DEPARTEMENT A MAYOTTE!!

Message par Maadabass le Mar 11 Déc - 1:23

Il y a 35 ans, des hommes et des femmes
rendaient donc possibles des institutions stables qui ont permis des
changements perceptibles, de grandes innovations et des progrès
durables. De cette épopée, la population honore la mémoire de ceux et
celles qui ont collaboré ensemble malgré les aléas politiques, qui n’ont
jamais altéré la certitude d’une même vision de l’avenir, d’une même
conviction républicaine, d’une grande confiance dans leur aptitude à
changer la vie en se fondant sur les valeurs de fraternité, de
solidarité et de partage. Il manque à mayotte
un ouvrage anthologique qui constituerait une forme d'hommage aux
anciens, à leur action et aux sacrifices qu'ils ont consentis. En guise
d'épitaphe, ces bâtisseurs d'espoir, illustres ou anonymes, d'ici ou
d'ailleurs, lèguent à leurs descendants une devise emblématique : « Ra hachiri » - « Nous sommes vigilants ».
Ce cri de ralliement traduit la force d'individus combatifs, déterminés
à réussir. Consciente du sacrifice de leurs aînés, la jeunesse mahoraise
ne doit pas oublier que rien n'est acquis d'avance, que rien n'est dû,
que seuls le travail, le goût de l'effort et l'abnégation permettent
d'avancer vers le but recherché : le développement pour tous.



Aux termes du « Pacte pour la départementalisation », les mahorais et les Mahoraises, notamment la jeunesse, ont entre leurs mains l'héritagede
leurs parents et grands parents qui se sont battus pour obtenir ce
statut il y a 50 ans. Le projet inspiré par les anciens, confirmé par le
chef de l'Etat, Nicolas Sarkozy, impose aux élus d’être honnêtes avec
l’histoire et confiants dans l’avenir. Outre de rendre justice à la
population, après tant d'années d’ajournement, ce projet affirme
clairement la volonté de la France de donner aux habitants de « nouvelles opportunités, de nouvelles perspectives personnelles et collectives ».
avatar
Maadabass
Modérateur
Modérateur

Age : 117
Date d'inscription : 16/10/2007
Localisation : st andré (CAMBUSTON)
Messages : 891
Points : 720

Revenir en haut Aller en bas

Re: DEPARTEMENT A MAYOTTE!!

Message par Maadabass le Mar 11 Déc - 1:24

35 ans après leur indépendance, les Comores restent enlisées. De cette fatalité, doit-on conclure que les progrès réalisés par mayotte sont parés de toutes les vertus ? 33 ans après l'installation du Conseil général de mayotte,
quel bilan peut-on tirer de l'action des élus qui ont eu la
responsabilité de gérer les affaires de la Collectivité territoriale
naissante ? Ont-ils été à la hauteur de la tâche monumentale qui
consistait à poser les jalons d'une administration nouvelle et à créer
les conditions du développement économique, social et culturel ?



Ces questions sont celles des
générations actuelles, celles de personnes qui, nées après les
indépendances, sont en âge d'exercer des responsabilités légitimes.
Cette génération trentenaire est fondée à porter des jugements de valeur
sur les aînés qui ont contribué à la base à faire de mayotte ce qu'elle est devenue aujourd'hui. Or, que constate cette jeunesse ? Une évidence d'abord :



- « mayotte
connaît depuis maintenant plus de vingt ans, des mutations
exceptionnelles dans les domaines les plus variés : les investissements
sont grandissants, la croissance et les perspectives de croissance
économique sont fortes, le niveau de vie, l'accession par les mahorais aux standards de confort que nous connaissons en métropole font aujourd'hui de mayotte
une île en voie de développement rapide, en dépit de retards où de
déséquilibres existants par ailleurs dans certains domaines ».
avatar
Maadabass
Modérateur
Modérateur

Age : 117
Date d'inscription : 16/10/2007
Localisation : st andré (CAMBUSTON)
Messages : 891
Points : 720

Revenir en haut Aller en bas

Re: DEPARTEMENT A MAYOTTE!!

Message par Maadabass le Mar 11 Déc - 1:26

Ce constat est partagé par l'ensemble
des autorités. Toutefois, l'on oublie de préciser que ce résultat a été
obtenu au prix d'un long combat mené avec obstination par des hommes et
des femmes soucieux de l'intérêt général, attachés à une gestion
vertueuse des finances publiques et respectueux du bien commun.



A l'évidence, le premier mandat de
l'assemblée présidée par Younoussa Bamana ne fut pas facile. Il a fallu
sortir Mayotte du moyen âge. Les 17 conseillers généraux et les 17
maires cooptés en 1977 ont réussi ce premier pari. Ce qu'ils ont légué
aux générations futures, c'est d'abord un esprit visionnaire, un élan
patriotique, la passion pour leur île. A cela s'ajoute un attachement
profond aux valeurs universelles de la République et un sens aigu du
devoir. A une époque où la tentation de la dictature était forte, la
solidarité et le goût de l'effort collectif l'ont emporté sur les
ambitions personnelles et les clivages partisans. Le mérite qu'il faut
reconnaître à ces pionniers c'est d'avoir fait le choix courageux du
refus de l'indépendance, le choix de la démocratie et du progrès.



La qualité du travail des premiers
conseillers généraux et l'honnêteté de leur action politique méritent
d'être saluées. La seule force des élus de l'époque, pour la plupart
illettrés, réside dans cette confiance sans faille de la population.
C'est le grand honneur des dirigeants du Mouvement populaire mahorais
(MPM) d'avoir su rester en relations étroites, constantes et confiantes
avec les électeurs qui les avaient mandatés. Cette population vigilante
a démontré, par la permanence de son choix, que les femmes et les
hommes de cette île ont une haute idée de l’action publique. Cette
population a montré par sa sérénité, sa dignité, sa constance dans
l'objectif visé, qu'elle n'était pas soucieuse de légitimer ceux qui,
grâce à un argent d'origine mal défini, ont cru devoir les tromper. Sous
le contrôle d'une population politiquement mâture, avertie des dangers
inhérents à l'exercice de ce pouvoir qui corrompt, l'action des anciens
élus prouve la puissante réalité de l'aspiration départementale.
avatar
Maadabass
Modérateur
Modérateur

Age : 117
Date d'inscription : 16/10/2007
Localisation : st andré (CAMBUSTON)
Messages : 891
Points : 720

Revenir en haut Aller en bas

Re: DEPARTEMENT A MAYOTTE!!

Message par Maadabass le Mar 11 Déc - 1:28

Veut-on par des tergiversations administratives décourager les mahorais
du statut duquel ils se prononcent régulièrement ? Veut-on par les
voies du statut hybride les conduire insidieusement vers le précipice de
l'indépendance ? Avant la date fatidique du 6 juillet 1975, les mahorais
avaient déjà répondu à ces questions. Après l'avènement du statut de
Collectivité territoriale, ils ont réaffirmé avec constance leur
détermination : “Rester français pour être libres”. L'aventure de l'indépendance, ce mal grave puisque aux Comores voisines on en meurt, est clairement condamnée par les mahorais. Les promesses les plus folles, les engagements les plus irresponsables n'y peuvent rien; les mahorais ne sont pas tentés par l'expérience des complots, des coups d'Etat, des prisons et du parti unique.



S'il apparaît que les leaders
historiques ont réussi leur parcours politique au-delà de toute
espérance, ce parcours glorieux mérite d'être nuancé. La jeunesse mahoraise
impatiente et exigeante ne se prive d'ailleurs pas de relever, pour
mieux les dénoncer, les insuffisances du legs de leurs aînés. La
première des insuffisances était d'ordre institutionnel. Elle était
porteuse d'un grand malaise annonciateur d'un futur mal d'être français.
Pendant longtemps, le statut du territoire était provisoire. Mayotte
n'était ni DOM, ni TOM. Son destin était en devenir. L’île constituait
un laboratoire d’expérimentation institutionnelle, ce qui était
prétexte, administrativement, à tous les dérapages : néocolonialisme,
amateurisme, aventurisme… Et cela a duré trente-quatre ans. Pour la
jeunesse, il était temps que cette incertitude cesse, car elle était le
ferment des échecs passés et des désenchantements futurs.
avatar
Maadabass
Modérateur
Modérateur

Age : 117
Date d'inscription : 16/10/2007
Localisation : st andré (CAMBUSTON)
Messages : 891
Points : 720

Revenir en haut Aller en bas

Re: DEPARTEMENT A MAYOTTE!!

Message par Maadabass le Mar 11 Déc - 1:28

Avec la départementalisation, le statut
de Mayotte est stable. Il est tourné vers l’avenir. Mais ce n’est pas la
panacée, tant il est vrai que le contexte actuel ne pousse guère à
l'optimisme. Les raisons de craindre l'avenir sont nombreuses pour une
population jeune et anxieuse. Quelques constats méritent d'être dressés.



- Des besoins énormes en matière d'éducation et de formation professionnelle : "Seule
la généralisation de l'éducation et l'ouverture d'établissements en
nombre suffisant, notamment pour l'enseignement professionnel,
permettront d'élever le niveau général de qualification, de répondre aux
besoins de l'économie, de former les cadres et les techniciens dont
Mayotte a besoin et, en un mot, d'exercer concrètement les nouvelles
responsabilités qui seront celles de la jeunesse demain";




- Des retards criants en matière d'aménagement du territoire et de développement durable : "L'eau,
l'assainissement, le traitement des ordures ménagères n'ont pas encore
bénéficié d'un accroissement significatif des financements publics. Ces
contributions permettront de mettre un terme à une situation de
sous-équipement chronique; il n'existe en effet à Mayotte qu'un seul
réseau collectif d'assainissement des eaux usées gérées par les
collectivités locales; par ailleurs, le plan territorial d'élimination
des déchets prévoit un programme d'investissement dont l'objectif à
moyen terme est de permettre l'amélioration de la collecte, la
valorisation des déchets et la gestion moderne du stockage";
avatar
Maadabass
Modérateur
Modérateur

Age : 117
Date d'inscription : 16/10/2007
Localisation : st andré (CAMBUSTON)
Messages : 891
Points : 720

Revenir en haut Aller en bas

Re: DEPARTEMENT A MAYOTTE!!

Message par Maadabass le Mar 11 Déc - 1:29

- Des défis patents dans le domaine du désenclavement : "Un
effort important de développement des infrastructures a été réalisé au
cours des vingt dernières années, notamment avec la réalisation d'un
réseau routier goudronné, mais le développement économique et social de
Mayotte se heurte aux handicaps de l'isolement géographique et à la
faiblesse des infrastructures de désenclavement (routes, port,
aéroport...)”;




- Un potentiel de développement rural sacrifié : "L'économie mahoraise,
encore largement basée sur l'agriculture de subsistance, est fortement
dépendante à l'égard des transferts publics. Il n'existe pas encore un
statut clair des professions indépendantes : agriculteurs, pêcheurs,
commerçants, artisans… Le tissu économique local doit être valorisé afin
de s'intégrer dans le circuit de l'économie marchande organisée, ce qui
permettra aux actifs de bénéficier d'un revenu minimum progressif et
adapté, d'une protection sociale et d'une retraite décente"
.



- De sérieux handicaps en matière d'équipements des ménages : "Malgré
une amélioration sensible des équipements sanitaires, un quart des
habitants n'ont ni l'eau ni l'électricité à domicile. L'habitat mahorais
est constitué en majorité de logements insalubres. La politique du
logement social est en panne. Les constructions en tôle se multiplient
dans des zones à risque où émergent des bidonvilles stigmatisés par la
montée de la marginalisation, de l'exclusion et des phénomènes de
délinquance";




- D'importants enjeux à relever sur le volet social : "Le
chômage, autant que l'on puisse en juger, est supérieur à 25% de la
population active et les besoins en termes sociaux sont importants.
Indemnisation du chômage, incitations au travail, couverture sociale,
les demandes exprimées sont nombreuses pour réintégrer les plus
défavorisés dans une communauté solidaire"
;
avatar
Maadabass
Modérateur
Modérateur

Age : 117
Date d'inscription : 16/10/2007
Localisation : st andré (CAMBUSTON)
Messages : 891
Points : 720

Revenir en haut Aller en bas

Re: DEPARTEMENT A MAYOTTE!!

Message par Maadabass le Mar 11 Déc - 1:30

- Un réel manque de visibilité au niveau du financement du développement : "Les
efforts entrepris depuis une dizaine d'années pour la mise à niveau de
Mayotte ont engendré un développement accéléré, particulièrement
accentué dans le secteur urbain. Du fait de la persistance de retards
importants et de tendances lourdes au niveau démographique, ce
développement ne peut être aujourd'hui freiné. Il constitue un objectif
de justice sociale et doit bénéficier de la solidarité nationale. C'est à
ce prix que l'on évitera que la croissance de la population ne débouche
sur des crises sociales aiguës".




Ces données, tirées d'une litanie de
besoins insatisfaits, constituent autant de handicaps au développement
des activités économiques, et notamment du tourisme dont l'essor est
freiné par les difficultés d'accès au territoire et le manque
d'infrastructures d'accueil et d'hébergement. Les critiques, en forme de
réquisitoire, sont formulées par une jeunesse mahoraise,
frustrée, tentée par la folle idée de faire table rase du passé, la
furieuse envie de partir de zéro, d'imposer ses propres règles du jeu.
Cette jeunesse désinformée, politiquement manipulée, perméable à
l'intoxication intellectuelle, est la catégorie la plus visible d'une
société mahoraise
devenue schizophrène, qui supporte de moins en moins le double langage
de la France, caractérisé par l'absence de volonté politique de l'Etat
de consentir à l’égalité républicaine.
avatar
Maadabass
Modérateur
Modérateur

Age : 117
Date d'inscription : 16/10/2007
Localisation : st andré (CAMBUSTON)
Messages : 891
Points : 720

Revenir en haut Aller en bas

Re: DEPARTEMENT A MAYOTTE!!

Message par Maadabass le Mar 11 Déc - 1:30

Pour cette jeunesse malade d'avoir un
pied dans l'Europe et tout le corps en dehors de ce statut qui ferait
d'eux des citoyens européens à part entière, la duplicité des
gouvernements successifs est un héritage lourd à porter; les jeunes
mahorais voudraient rêver d'un avenir meilleur dans la République, mais
la réalité économique et sociale est faite de désillusions successives,
conséquences de l'œuvre inachevée de leurs parents. En 35 ans, le combat
de leurs ascendants n'a pas entièrement abouti et eux, les héritiers,
ne se reconnaissent pas dans un projet de société mal défini, qu'ils
n'ont pas contribué à bâtir, dont leurs aînés portent la paternité.



A première vue donc, la situation de
Mayotte n'a rien d'enviable. Et tout porte à croire qu'à mesure que se
renforce une législation métropolitaine contraignante, alors que dans le
même temps l'on refuse aux Mahorais un certain nombre de droits
constitutionnels, dont l'égalité sociale, le système de droit commun
départemental produira son antidote. La résistance va s'organiser avec
la pression du chômage, qui atteint des sommets. Avec un taux d'échec
scolaire élevé dans l'enseignement primaire, un système de formation
professionnelle incapable d'assurer des perspectives d'emploi
stable aux jeunes, la départementalisation annonce l'assistanat
généralisé. Le débat sur l'extension à Mayotte des dispositions
nationales en matière de prestations sociales (RSA…) témoigne de
l'explosion sociale à venir. Compte tenu du délitement des solidarités
familiales traditionnelles, la marginalisation progresse pour les plus
défavorisés. Le rejet du système départemental viendra d'abord des
laissés pour compte, ces exclus qui, vivant d'expédients dans des
taudis, seront de plus en plus nombreux sur le bord de la route du
progrès. Le spectacle de cette déchéance inacceptable créera les
conditions du sursaut nationaliste. Et l'autonomie relative, voire
l'indépendance, apparaîtront comme la voie du salut. Ce scénario signera
alors l'échec, déjà visible, des francophiles.
avatar
Maadabass
Modérateur
Modérateur

Age : 117
Date d'inscription : 16/10/2007
Localisation : st andré (CAMBUSTON)
Messages : 891
Points : 720

Revenir en haut Aller en bas

Re: DEPARTEMENT A MAYOTTE!!

Message par Maadabass le Mar 11 Déc - 1:32

Cette analyse pessimiste est celle des
détracteurs de la départementalisation. Elle ne manque pas de réalisme.
Elle s'appuie sur l'expérience désastreuse de la colonisation
française. Ailleurs, en Nouvelle Calédonie par exemple, les choses se
sont déroulées à peu près de cette façon. Les arguments critiques
développés par les mouvements indépendantistes aux Antilles, sur fond de
crise sociale et économique, de revendications identitaires, de pertes
des valeurs culturelles traditionnelles en raison de la montée des
individualismes, montrent qu'il n'y a pas de raison que l'histoire ne se
répète pas, que Mayotte ne suive pas le chemin linéaire de la
décolonisation. Penser de la sorte, c'est oublier trop vite que Mayotte
revient de loin, que le génie mahorais a su déjouer tous les pronostics
d'un largage par la France.



Si les jeunes mahorais ont des problèmes
existentiels, ils savent aussi que leur île n'a pas de ressources
naturelles autres que celles que recèle le lagon, ce lac nourricier dont
les richesses ne sont pas inépuisables; ils savent que des profondeurs
de ce lagon menacé d'envasement par les activités anthropiques ne
jaillira pas le pétrole; ils n'ignorent pas que l'étroitesse du
territoire ne permet pas d'envisager l'autosuffisance alimentaire dans
un contexte d'explosion démographique. Devant ces handicaps structurels,
l'aventure statutaire mahoraise
ne pouvait que suivre raisonnablement la voie tracée par les aînés,
cette voie qui, à bien des égards, est la conséquence d'un choix dont la
jeunesse peut être fière.
avatar
Maadabass
Modérateur
Modérateur

Age : 117
Date d'inscription : 16/10/2007
Localisation : st andré (CAMBUSTON)
Messages : 891
Points : 720

Revenir en haut Aller en bas

Re: DEPARTEMENT A MAYOTTE!!

Message par Maadabass le Mar 11 Déc - 1:33

L'intelligence des dirigeants mahorais
historiques est d'avoir très tôt compris que la modernité est un
mouvement irrésistible, d'avoir su faire le constat lucide des forces et
faiblesses de l'île, d'avoir accompagné le vœu de la population de
s'insérer dans un système démocratique plus valorisant, qui épouse la
marche du monde aussi bien dans le domaine de la technologie que dans
celui du mode de vie. La vérité historique est que les vieux leaders
mahorais ont réussi leur combat. Ils sont moralement créditeurs des
progrès du développement de Mayotte, de l'élévation du niveau de vie de
la population, de la croissance économique, de la stabilité
institutionnelle, un ensemble d'acquis précieux enviés à Anjouan, à
Mohéli et en Grande Comore.



L'œuvre accomplie par les anciens a été
couronnée de succès, un succès dont ils sont les victimes involontaires,
car l’afflux par milliers de boat people comoriens à Mayotte a pour
conséquence de saper les fondements de l'édifice qu'ils ont bâti.
N'est-ce pas une excellente manifestation de leur triomphe, la rançon de
la gloire, que le fait d'aider les Comores voisines à travers des
actions de coopération régionale ?
avatar
Maadabass
Modérateur
Modérateur

Age : 117
Date d'inscription : 16/10/2007
Localisation : st andré (CAMBUSTON)
Messages : 891
Points : 720

Revenir en haut Aller en bas

Re: DEPARTEMENT A MAYOTTE!!

Message par Maadabass le Mar 11 Déc - 1:35

En effet, le point I de l'accord sur l'avenir de Mayotte signé le 27 janvier 2000 rue Oudinot stipule :



- « Mayotte a rejoint la France par
le traité du 25 avril 1841. Depuis lors, elle a toujours affirmé sa
volonté de demeurer française. L'appartenance de Mayotte à la République
française s'inscrit dans le cadre de la Constitution. Par son histoire
et sa géographie, et à l'instar de la Réunion, Mayotte est aussi partie
intégrante de l'ensemble indo océanique. L'insertion de Mayotte dans son
environnement régional est une priorité. Cette insertion contribuera
aux actions menées par la France pour entretenir des relations de bon
voisinage avec tous les pays de la zone dans un but de paix et de
stabilité. Sa place dans l'action internationale de la République sera
développée. A cet effet, Mayotte pourra appuyer ou initier des actions
de coopération en matière régionale ».




Un fonds spécial institué en 2003
finance les actions en la matière. Cependant, la notion d'insertion
régionale, prise dans sa finalité diplomatique, continue de faire débat.
Le Mouvement départementaliste mahorais (MDM) se montre souvent
critique à l'égard de la coopération décentralisée. Cette méfiance
mérite d'être replacée dans son contexte historique. Le 21 mai 1980
déjà, une motion adoptée par les maires et conseillers généraux
stigmatisait la libéralisation de la circulation des personnes entre
Mayotte et les îles indépendantes voisines. Le préfet faisant état d'un
accord possible entre la France et la République fédérale islamique des
Comores (RFIC) en vue d'une suppression de la procédure des visas, les
élus rappelaient leur refus à tout assouplissement des règles de
circulation pour plusieurs motifs. Ils indiquaient notamment :



- que, par le passé, Mayotte a toujours
eu à souffrir de l'impérialisme des îles voisines; l'esprit dominateur
du gouvernement comorien s'est traduit, notamment pendant la période
d'autonomie interne, par la constitution de positions foncières et
économiques abusives, par une véritable colonisation de la fonction
publique et par la disparition du droit au profit de l'arbitraire;



- que les Mahorais voient dans leur
maintien au sein de la République française la garantie du respect de
leurs libertés essentielles trop malmenées au temps de la cohabitation
avec les Comores;
avatar
Maadabass
Modérateur
Modérateur

Age : 117
Date d'inscription : 16/10/2007
Localisation : st andré (CAMBUSTON)
Messages : 891
Points : 720

Revenir en haut Aller en bas

Re: DEPARTEMENT A MAYOTTE!!

Message par Maadabass le Mar 11 Déc - 1:36

- que l'établissement de procédures
administratives rigoureuses quant à la circulation des personnes en
provenance de l'étranger constitue une assurance du respect de ces
libertés et un symbole de la divergence définitive de destins entre la
population mahoraise et celles des îles voisines;



- qu'il y aurait un paradoxe à faciliter
la circulation entre les Comores et Mayotte alors que, dans leurs
déplacements vers la Réunion ou vers la France métropolitaine, les
Mahorais sont astreints à la possession d'un passeport et d'un billet
aller-retour;



- que les moyens de police dont dispose
la Collectivité territoriale ne permettent pas d'exercer les contrôles
rigoureux qu'une libéralisation de la réglementation supposerait puisque
ces moyens s'avèrent déjà insuffisants;



- qu'en tout état de cause un libre
établissement mettrait en péril la sécurité des Mahorais et l'ordre
public à l'intérieur de la Collectivité territoriale.



Pour toutes ces raisons, les élus
unanimes appelaient l'attention du président de la République, Valéry
Giscard d’Estaing, sur les risques graves que ferait courir la mesure
sur la stabilité institutionnelle. Les élus estimaient que la
Constitution et les lois françaises leur donnent le droit d'exiger que
soit respectée en toutes circonstances la volonté inébranlable des
Mahorais de rester français. La réticence à l'égard de l'insertion
régionale relève donc du réalisme politique. Comme le disait le sénateur
Marcel Henry, « la coopération régionale ne peut être le prétexte à
un rapprochement forcé avec les Comores pas plus que Mayotte ne peut
distraire les ressources de son maigre budget pour les verser dans le
puits sans fond que la corruption a creusé chez nos voisins ».
avatar
Maadabass
Modérateur
Modérateur

Age : 117
Date d'inscription : 16/10/2007
Localisation : st andré (CAMBUSTON)
Messages : 891
Points : 720

Revenir en haut Aller en bas

Re: DEPARTEMENT A MAYOTTE!!

Message par Maadabass le Mar 11 Déc - 1:37

Cette position est compréhensible car
Mayotte accuse des retards considérables. Ces retards imputables à la
gêne de l'Etat imposent un nouvel effort de développement susceptible de
révolutionner les esprits et les mentalités, comme aux premiers jours
de l'ancien statut de Collectivité territoriale. Mayotte est en effet
confrontée à un dangereux écueil : la pression de l'immigration
clandestine transforme l’île en une poudrière. La lutte contre
l'immigration irrégulière est une mission régalienne de l'État, mais
bien souvent ce sont les collectivités, en particulier les communes, qui
assument l'essentiel de la charge résultant de cet afflux de
population. Or, l'accroissement rapide de la population constitue un
véritable défi pour l'Etat et les autorités locales car il s'agit de
faire face à des besoins en permanente augmentation et donc de fournir à
la population les moyens appropriés en matière d'éducation et de
formation, de santé et de logement. Au regard des conséquences nocives
de l'immigration incontrôlée, la départementalisation se justifie
amplement. Pourquoi ?



D'abord, parce que l'environnement de Mayotte est caractérisé par "la misère, la corruption, la guerre quelquefois, l'instabilité politique et l'arbitraire du pouvoir". Citons
quelques exemples : Madagascar après bien des convulsions a vu son
produit national par habitant divisé par quatre. Après la dictature, la
crise institutionnelle qui a débuté le 26 janvier 2009 a déstabilisé
l’économie de la Grande Ile. Trois ans après un conflit qui a fait des
centaines de morts, la communauté internationale presse les autorités de
transition de rétablir les institutions et la légalité
constitutionnelle par l’organisation d’élections démocratiques. Le
Mozambique a connu vingt ans de guerre civile et se relève
difficilement. La Tanzanie a assisté à la faillite totale du modèle de
développement autocentré et se cherche une autre voie. Quant aux
Comores, ruinées par la révolution socialiste, martyrisées par le régime
mercenaire puis paupérisées par des régimes fantoches, les trois îles
végètent, le marasme économique et social a engendré une crise morale
qui a fait basculer le pays sous la coupe d’un islamiste radical.



La départementalisation se justifie
aussi parce que Mayotte souffre encore des maux du sous-développement ;
les progrès réalisés depuis 1976 sont certes immenses, mais les retards
de développement sont tels que l'effort à accomplir pour accéder aux
standards des territoires insulaires dits développés relève des dix
travaux d'Hercule.



A la fin de son premier mandat de trois ans, en 1980, le président du Conseil
général, Younoussa Bamana, s'adressant à la mission parlementaire
chargée de s'informer sur la situation économique et sociale de l'île,
dressait un constat sévère : « L'état du tissu législatif et
réglementaire fournit un prétexte à toutes les mauvaises habitudes
administratives alors que la situation de Mayotte imposerait un
investissement administratif tout à fait exceptionnel ».
Ce constat, qui mettait l'Etat au pied du mur, est plus que jamais d'actualité.
avatar
Maadabass
Modérateur
Modérateur

Age : 117
Date d'inscription : 16/10/2007
Localisation : st andré (CAMBUSTON)
Messages : 891
Points : 720

Revenir en haut Aller en bas

Re: DEPARTEMENT A MAYOTTE!!

Message par Maadabass le Mar 11 Déc - 1:39

En effet, la départementalisation, ce n'est pas « le bout d'un chemin », c'est « un nouveau départ potentiel ». Il s'agit en définitive de créer « les conditions du développement local et régional pour le présent et les générations futures ».
Telle est la philosophie du Pacte pour la départementalisation. C'est
dans cet esprit que les anciens ont lutté, avec la conviction que les
évolutions vers le droit commun se feront par étapes successives, dans
la durée. Les élus locaux ont déjà intégré le principe selon lequel « la
départementalisation sera par la force des choses un processus
ambitieux, complexe, exigeant pour chacun, qui donnera de nouvelles
chances, de nombreux droits et de nouveaux devoirs »
. Ils adhèrent aussi à la proposition de mettre en place, dans le cadre des futures institutions, « une organisation moderne, efficace, innovante, pour exercer l'ensemble des compétences départementales et régionales ». L’ancienne ministre de l'Intérieur, Michèle Alliot-Marie, expliquait ainsi les hautes ambitions pour Mayotte : « Nous
faisons le choix de la responsabilité, en confiant l'avenir de Mayotte à
la décision souveraine des Mahorais. Nous faisons le choix de
l'efficacité, en inscrivant l'évolution institutionnelle de Mayotte dans
un calendrier resserré. Nous faisons le choix des valeurs, en
réaffirmant les valeurs qui font, aujourd'hui comme hier, l'unité de
notre République et la pérennité de notre démocratie ».




Cependant, au-delà de la
départementalisation, la question centrale est de savoir quel
développement économique voulons-nous pour Mayotte ? Comme l'a souligné
le sénateur socialiste René Dosières, l'explosion démographique - dans
quinze ans l’île comptera plus de 300.000 habitants - conduit à
s'interroger sur la nature du développement économique. Actuellement,
plus de 4.000 jeunes arrivent chaque année sur le marché du travail, qui
leur offre à peine 1.000 emplois. Quel avenir réserve-t-on à cette
jeunesse, qui sera de plus en plus diplômée ? Déjà, le secteur public
contribue pour près de la moitié à la richesse produite à Mayotte.
L'agriculture, qui représentait 65 % des emplois en 1978, n'en occupe
plus qu'à peine 10 %. Va-t-on poursuivre ce schéma de développement, qui
conduit à une véritable ségrégation, les Mahorais occupant les emplois
publics, assez bien rémunérés, les Comoriens la plus grande partie des
emplois du secteur privé, faiblement rémunérés ? Que veut-on pour les
jeunes Mahorais : une société de consommation soutenue par les
transferts financiers de la métropole ou une société qui s'organise
autour de la création d'emplois endogènes ?
avatar
Maadabass
Modérateur
Modérateur

Age : 117
Date d'inscription : 16/10/2007
Localisation : st andré (CAMBUSTON)
Messages : 891
Points : 720

Revenir en haut Aller en bas

Re: DEPARTEMENT A MAYOTTE!!

Message par Maadabass le Mar 11 Déc - 1:41

"La première voie ne peut que
conduire à une forme de néocolonialisme; la seconde permettrait de
mobiliser l'ensemble de la population en faveur d'un développement
durable et en partie autonome, à l'instar de ce qui se passe à l'Ile
Maurice",
explique René Dosières.



Les jeunes mahorais auront-ils le
courage d'oser le saut dans l'inconnu, avec les risques
d'incompréhensions et de déceptions ? Puisque le modèle de
départementalisation de Mayotte est à inventer, en tirant tous les
enseignements de l'histoire et de l'évolution des autres départements
d'outre-mer, auront-ils l'audace de parier sur leurs propres capacités ?
Voilà en tout cas un challenge exaltant, qui mérite d'être relevé. Ce
combat, les anciens, tout en restant vigilants sur les acrobaties
diplomatiques de la France, ne l'auraient pas renié, car il s'agit de « privilégier
la responsabilité, favoriser l'économie de marché et un développement
économique fondé sur les atouts propres du territoire, encourager les
revenus du travail personnel et préserver l'environnement ».




C'est à ce prix que les générations
actuelles pourront, à l'image de leurs ascendants, assurer un meilleur
avenir à leurs descendants. A cet égard, deux exemples doivent inspirer
nos élus actuels et les prochains. Le premier exemple politique nous
vient de la Réunion. Le président du Conseil
régional, Paul Vergès, considéré chez lui comme une icône, ne rate pas
une occasion de dire quand c'est nécessaire, et de répéter où qu'il soit
et en toutes circonstances, que son parti c'est la Réunion. Cela
sous-entend qu'à chaque fois que les intérêts particuliers de Mayotte
sont minorés par le jeu de l'alternance au niveau départemental, balayés
par les nécessités de la politique du gouvernement, ou menacés par les
calculs partisans du Parlement, les élus locaux doivent s'unir, parler
d'une même voix, afin de défendre la cause mahoraise à Paris, à Bruxelles ou dans les institutions régionales.



Le deuxième exemple économique et social
nous est dicté par le patronat. Franck Riboud, le Pdg de Danone, l'un
des grands seigneurs du Medef et du CAC 40, a osé confier au journal
L'Humanité, édition du 2 septembre 2008, cette confidence lourde de sens
: "Il y a aujourd'hui une volonté de s'enrichir, mais en faisant le bien". A
l'heure où l'écart des richesses se creuse à Mayotte, ce propos nous
invite tous ensemble, politiciens, chefs d'entreprises et société
civile, à réfléchir sur la question de savoir comment instaurer une
meilleure division du travail pour le bien des sans emplois et comment
parvenir à un partage équitable des richesses au profit des plus mal
lotis ?
avatar
Maadabass
Modérateur
Modérateur

Age : 117
Date d'inscription : 16/10/2007
Localisation : st andré (CAMBUSTON)
Messages : 891
Points : 720

Revenir en haut Aller en bas

Re: DEPARTEMENT A MAYOTTE!!

Message par Maadabass le Mar 11 Déc - 1:41

L'autre chantier sur lequel nos édiles
et les partenaires sociaux doivent se creuser la tête nous vient de la
longue et traumatisante grève déclenchée en Guadeloupe et qui a fait
tâche d'huile dans tout l'Outre-mer, bousculant par la même occasion les
fondements assimilateurs de la départementalisation enfantée en 1946.
Certes, le contexte socio-économique et culturel n'est pas le même à
Mayotte qu'aux Antilles. Certes, le malentendu entre les Guadeloupéens,
descendants d'esclaves, et les Békés, héritiers des grandes plantations
coloniales, n'est pas de mise à Mayotte. Certes, l'incompréhension entre
Kanaks et Caldoches est une donnée qui n'est pas pertinente à Mayotte
au sens ethnologique, historique et sociologique. Mais l'île aux
parfums, l'île au lagon, l'île hippocampe, devra tôt ou tard, le plus
tôt serait le mieux, affronter lucidement le débat sur la monopolisation
de secteurs entiers de l'économie aux mains de quelques baronnies
nanties, minoritaires et arrogantes. Il s'agit en effet d'éviter les
erreurs commises ailleurs qui ont pour conséquence de monter les
communautés les unes contre les autres. D'un côté des patrons tout
puissants qui commandent, créent de l'emploi
et s'enrichissent avec des salaires mirobolants, par l'épargne, la
spéculation foncière, l’investissement immobilier défiscalisé ou en
percevant des dividendes; et de l'autre de pauvres employés subalternes
payés au SMIG local, mal dans leur peau, endettés, sans perspectives de
retraites décentes, qui subissent les ordres et consomment des produits
importés onéreux achetés à contre cœur. Il s'agit surtout d'éviter,
autant que possible, au moment où les Manifestations contre la vie chère
ont la côte, que la dépendance de l'économie mahoraise à l'égard des
sociétés et entreprises métropolitaines ou réunionnaises ne soit un
motif de repli identitaire et une source de poussée xénophobe.



Interrogé par le quotidien réunionnais
sur la question de savoir si la départementalisation de Mayotte serait
une bonne ou une mauvaise chose, Guy Dupont, le président de la
Fédération des entreprises d'Outre-mer (Fedom), faisait l'analyse
suivante :



- « Les entreprises réunionnaises
sont idéalement placées pour bénéficier de ce nouveau marché… Le monde
économique réunionnais est déjà très présent à Mayotte, dans
l'agroalimentaire, le BTP, les services, les commerces, l'industrie… Le
mouvement va en effet s'amplifier considérablement".
Guy Dupont nous livre aussi un Conseil avisé : "Mais
attention, il ne faut pas donner le sentiment que les Réunionnais
veulent faire une OPA sur Mayotte. Il faudra d'une part associer la
population locale dans les entreprises, et d'autre part nouer des liens
étroits avec les entreprises mahoraises".
Et comme cette mainmise réunionnaise sur le gâteau est déjà mal perçue à Mayotte, le président de la Fedom ajoute :
"Cette présence a parfois été ressentie comme une sorte de tutelle. Il
faudra donc beaucoup de doigté. Oui, les Mahorais ont déjà dit qu'ils se
sentaient envahis. C'est pourquoi il faudra des relations beaucoup plus
étroites, avec par exemple des participations au capital dans les deux
sens. Il faudra éviter aussi une trop forte mainmise dans certains
secteurs comme la téléphonie, les services, la distribution, le BTP"…




Voilà une piste de travail pour la
relève politique et les cadres. La départementalisation, au-delà des
aspects législatifs et réglementaires, doit favoriser la participation
des Mahorais au développement économique endogène, c'est-à-dire
encourager l'émergence d'une classe moyenne compétente, dynamique,
capable d'investir le secteur privé, de créer de la valeur ajoutée
locale, sans quoi nous allons aux devants de graves désillusions.



Certes, les problèmes présents peuvent
trouver leurs sources dans l'histoire, dans les choix, les comportements
et les actes de ceux qui étaient au pouvoir. Cela dit, personne n'a la
science infuse, tout le monde peut se tromper. C'est le lot de
l'humanité, toujours perfectible. Mais l'atonie de la génération en
charge des affaires peut tout aussi s'expliquer par des phénomènes
nouveaux qu'ils ont du mal à comprendre, à maîtriser, ou qu'ils
négligent.



L'autre motif qui contribue à jeter
l'anathème sur les anciens, c'est peut-être la peur de l'avenir. Les
élus savent d'où ils viennent, mais ils ne savent pas, pour la majorité
d'entre eux, où mène la départementalisation. Certains, une minorité,
ont conscience de la destination, mais ils s'y engagent à reculons, sans
grande conviction. Dans un cas comme dans l'autre, nos édiles donnent
l'impression de ne pas être sincères avec eux-mêmes. Ce comportement
hésitant, voire hypocrite, les expose au rejet, car il dénote une
propension à la tromperie, au mensonge, ce qui est une forme d'irrespect
vis-à-vis des électeurs. La campagne référendaire pour le «oui» ou le
«non» à la départementalisation a révélé cette tendance à l'évitement, à
la dissimulation. Les débats publics ont été explicatifs,
pédagogiques, parfois nerveux, mais il a manqué sur la place publique, à
la télévision et dans la presse écrite la confrontation virile, la
vérité brute.



L'opinion publique attendait des
réponses franches à des questions sans nuance sur la propriété foncière,
sur la pression fiscale, sur le droit au logement, sur le maintien des
traditions locales... Elle voulait qu'on lui assène des vérités en face,
dans son intérêt. Elle a eu droit à des discours pompeux, convenus,
faits pour apaiser les esprits. Elle est restée sur sa faim et continue
après la consultation à ressasser des problèmes dont elle n'a pas trouvé
les réponses sincères. Non pas que les élus ne connaissent pas les
réponses, mais parce qu'ils sont tétanisés à l'idée d'une réaction
négative du public. Il y a peut-être deux raisons à cette peur
d'affronter une réaction populaire qui peut prendre des formes
agressives, verbalement du moins. D'une part, la crainte des risques
encourus pour le renouvellement du mandat. D'autre part, la conviction
qu'en politique l'on ne va pas à l'encontre de l'opinion publique,
surtout lorsqu'elle est quasi unanimement départementaliste.
avatar
Maadabass
Modérateur
Modérateur

Age : 117
Date d'inscription : 16/10/2007
Localisation : st andré (CAMBUSTON)
Messages : 891
Points : 720

Revenir en haut Aller en bas

Re: DEPARTEMENT A MAYOTTE!!

Message par Maadabass le Mar 11 Déc - 1:42

Certes, on ne fait pas le bonheur du
peuple malgré lui, contre son gré, mais les élus ont un devoir
d’information, d’explication envers lui. Une vérité potentiellement
dérangeante est utile au peuple qu’on abêtit par l'emploi
généralisé de la langue de bois. Un discours intellectuel pédant que la
population admire mais ne comprend pas a faussé l'esprit de la campagne
référendaire. Le langage conformiste qui a prédominé montre une
propension pour nos élus, ceux qui ont été formés dans les universités,
au mimétisme. Le même code de langage et de comportement a fini par
uniformiser la classe politique et la couper des réalités de l'électeur
basique. Cette cassure est perceptible dans les commentaires des
administrés qui considèrent, à tort ou à raison, que les élus actuels,
coulés dans le même moule, se ressemblent tous, mais sont curieusement
incapables de s'entendre pour avancer ensemble dans un but commun.
Traduction littérale : «ils sont tous les mêmes, tous des menteurs, tous pourris, ils ne pensent qu'à l'argent, qu'à remplir leurs poches».



Cette image négative incrustée dans la
conscience des électeurs contraste avec celle, idéalisée, de leurs aînés
qui, selon l'acceptation courante, étaient différents, chacun se
distinguant par le niveau d'études, au demeurant faible, et le
comportement, mais tous étant complémentaires dans l'engagement pour
l'action publique collective. Bref, les bons sentiments du bon vieux
temps où les politiciens étaient respectés et choyés ont laissé place à
la défiance, voire au désaveu. Pour regagner un peu de cette affection,
de cette sympathie que leurs aînés ont su éveiller et entretenir auprès
des électeurs, la relève politique n'a pas grand choix. Elle doit se
résoudre à une implacable vérité : les hommes font leur propre histoire,
mais dans des conditions bien déterminées.
avatar
Maadabass
Modérateur
Modérateur

Age : 117
Date d'inscription : 16/10/2007
Localisation : st andré (CAMBUSTON)
Messages : 891
Points : 720

Revenir en haut Aller en bas

Re: DEPARTEMENT A MAYOTTE!!

Message par Maadabass le Mar 11 Déc - 1:43

Hier, la solidarité et la convivialité
étaient les ressorts de l'exercice du pouvoir. Aujourd'hui,
l'individualisme et la compétition effrénée ont pris le dessus.
Auparavant, une politique de proximité se mesurait au contact fréquent
et privilégié avec les habitants. De nos jours, c'est dans les bureaux
administratifs climatisés que les dossiers sont discutés et tranchés,
loin des yeux des habitants qui assistent rarement aux visites
techniques sur le terrain. Jadis, l'image du bon père de famille était
le gage de la confiance. Actuellement, la réussite sociale est le
miroir de l'excellence. Hier, la notabilité était une référence et un
signe de ralliement. Aujourd'hui, c'est la compétence associée à
l’enrichissement personnel qui prime.



Avec l'évolution de la société
mahoraise, les critères de notoriété du politicien mahorais ont basculé
sur d'autres notions que les partis politiques ont d’ailleurs du mal à
intégrer dans leur stratégie de communication. D'autres schémas de
pensée influencent le choix des électeurs, comme en témoigne
l’atomisation du paysage politique local avec le recul des grandes
formations et la montée en puissance des coalitions unionistes notamment
lors des élections municipales et cantonales. Les étiquettes n’ont plus
la côte et les fortes personnalités qui pouvaient rassembler sous leur
seul nom et par leur aura se rongent les ongles.



Certes, il reste encore des survivances
du passé qui « obligent » l’électeur à voter pour un candidat plutôt
qu’un autre : « le vote familial » par exemple, qui expose celui qui
franchit la ligne de démarcation du clan à l’excommunication; et la
« servitude pour dette », qui impose de voter pour celui qui vous a
apporté une aide apparemment désintéressée. Mais ces facteurs de
fidélisation à l’homme politique sont en voie de disparition, car ils
sont perçus de plus en plus comme une contrainte pour le citoyen qui
veut se déterminer en son âme et conscience dans le secret de l’isoloir.
A la rigueur, un candidat dévoré par l’ambition, imbu de sa personne ou
corrompu par le pouvoir, peut acheter des voix ou se les réserver par
la promesse d’un emploi
fictif, social ou saisonnier, mais même dans ce cas particulier
personne ne peut prétendre que ces voix lui appartiennent comme il était
coutume de l’entendre par le passé. Sauf dans quelques rares communes
où il existe encore des individus qui font forte impression dans leur
village, en raison de leur lignage ou de leur niveau d’instruction sans
commune mesure avec la majorité des habitants illettrés, l’élection
gagnée d’avance avec un score à l’africaine est une pure illusion. Les
anciens mécanismes d’identification à un candidat n’étant plus opérants,
d'une manière générale, pour être crédible, la relève politique doit
s'attacher à un principe dynamique : la performance. Pour cela, elle ne
doit pas négliger les outils modernes qui lui permettraient
d'appréhender le présent avec lucidité; mais elle ne doit pas non plus,
en cachant ou en travestissant la vérité, refuser de livrer à la
population les clés pour comprendre les enjeux de l'avenir.
avatar
Maadabass
Modérateur
Modérateur

Age : 117
Date d'inscription : 16/10/2007
Localisation : st andré (CAMBUSTON)
Messages : 891
Points : 720

Revenir en haut Aller en bas

Re: DEPARTEMENT A MAYOTTE!!

Message par Maadabass le Mar 11 Déc - 1:44

Les élus actuels ne peuvent pas singer
leurs aînés. Ils ne peuvent pas non plus renier totalement leur
héritage. En phase avec leur époque, ils doivent s'adapter à de nouveaux
repères, inventer de nouvelles manières de faire, une autre façon de
gérer le présent et de préparer le futur. Ils ont les références, un
ensemble de pratiques et des valeurs communes héritées du passé, mais au
lieu de s'en inspirer, de les confronter aux nécessités de l'actualité
pour forger leur propre conviction et donner un sens à leur action
politique, ils rejettent en bloc ce référentiel ou s'y accrochent en
pure perte. Le corpus politique traditionnel est une richesse mais il
peut aussi être un puissant frein. Ce corpus a besoin d'être critiqué,
dépoussiéré, régénéré pour qu'il reste avantageux, productif, bénéfique.
Mais pour qu'il soit renouvelé, pour qu'il demeure fécond, il faut au
moins trois conditions nécessaires : de l'imagination, de la volonté et
du courage.



En démocratie, il est permis de dire que
les anciens n'ont rien fait, encore faut-il reconnaître qu’ils nous ont
légué un bien précieux, la liberté de parole. Cette liberté
d'expression ne doit pas être un prétexte à l'anarchie et à la calomnie.
Le Conseil
général délibère aujourd'hui après débat contradictoire. C’est dans la
logique des choses. Mais on a beau chercher des idées dans les
interventions, on n'entend que des opinions et une agitation aveugle.
L'hémicycle est devenu une assemblée de rivaux aux ambitions
fratricides, dont l'opposition systématique engendre un parasitisme, un
gaspillage et un désordre.
avatar
Maadabass
Modérateur
Modérateur

Age : 117
Date d'inscription : 16/10/2007
Localisation : st andré (CAMBUSTON)
Messages : 891
Points : 720

Revenir en haut Aller en bas

Re: DEPARTEMENT A MAYOTTE!!

Message par Maadabass le Mar 11 Déc - 1:44

Dans un Etat de droit, il est permis de
critiquer l'action des doyens, mais il faut aussi agir pour améliorer la
vie des habitants. L'essentiel n'est pas de désirer, de paraître, de
s'opposer pour le plaisir d’invectiver, mais d'agir, en cherchant au
préalable à savoir ce qu'on peut attendre d'une décision dans l'avenir
immédiat et lointain, du point de vue du rendement. La rentabilité
suppose que dans tous les domaines, sur tous les projets, les efforts
pour rattraper les retards de Mayotte ne soient pas éparpillés; ces
efforts ont besoin de s'ajouter et de se coordonner entre eux pour être
efficaces. Or, cette exigence de coordination fait défaut chez les élus.



Malgré les changements majeurs qui ont
permis d’insérer Mayotte dans l’ère de la modernité, l'on entend parfois
dire que les anciens n'ont rien fait d'exceptionnel au niveau du
développement économique et social. Cette affirmation péremptoire relève
de l'amnésie, sinon de l'aveuglement. A moins d'occulter le passé, les
intellectuels auront bien du mal à justifier cette thèse. Quant aux
politiciens qui croient devoir nuancer péjorativement l'action de leurs
aînés pour excuser leur apathie, ils se mentent à eux-mêmes et induisent
les électeurs en erreur. Ce cynisme est un trait caractéristique de
l’incapacité de nos dirigeants à gérer les problèmes dont ils ont la
charge.

con

La critique est facile, l'art est
difficile. N'en déplaise aux prétentieux, les anciens étaient
visionnaires, déterminés dans leur combat. Et c'est peut-être parce que
nos décideurs accusent un déficit d'ingéniosité, d'audace et d'assurance
qu'ils calomnient leurs aînés. Nos chers disparus nous gouvernent
encore dans l’esprit et dans le cœur. C’est suffisant pour laver
l’affront de la malhonnêteté intellectuelle, de l’ingratitude et de la
médiocrité.







Préface du futur ouvrage de Zaïdou Bamana
avatar
Maadabass
Modérateur
Modérateur

Age : 117
Date d'inscription : 16/10/2007
Localisation : st andré (CAMBUSTON)
Messages : 891
Points : 720

Revenir en haut Aller en bas

Re: DEPARTEMENT A MAYOTTE!!

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum