MAYOTTE: LE FORUM DES MAHORAIS d'içi et d'ailleurs
NA MOU KARIBU

MADAGASCAR: Présidentielle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

MADAGASCAR: Présidentielle

Message par Maadabass le Jeu 14 Nov - 22:04

Election présidentielle : le suspens reste entier
Par [url=http://www.malango-actualite.fr/auteurs/Eric Trannois.htm]Eric Trannois [/url]
Mardi 12 Novembre 2013 à 16:30:09


Le premier tour de l'élection présidentielle malgache dont les résultats provisoires ont été publiés le vendredi 8 novembre laissent l'issue du second tour incertain, l'écart entre les deux candidats n'étant pas suffisamment significatif. Rajoelina est pourtant certain de la victoire de son poulain.

Rajoelina part très confiant pour son poulain
© HAT


D'après les chiffres publiés par la CENIT (Commission électorale nationale indépendante pour la transition), vendredi après-midi, Jean-Louis Robinson a obtenu 955.534 voix correspondant à 21,10% des suffrages exprimés suivi par Hery Rajaonarimampianina avec 721.206 voix (15,93%). Ce sont donc ces deux candidats dont le premier court sous les couleurs de Marc Ravalomanana et le second sous celles d'Andry Rajoelina qui s'affronteront au deuxième tour de l'élection présidentielle du 20 décembre prochain.
Les cinq points d'écart les séparant ne permet pas d'envisager qui sera le vainqueur final. Pour Andry Rajoelina, cela ne fait aucun doute, c'est son poulain qui sera investit à la magistrature suprême, Hery Rajaonarimampianina. Il base sa confiance sur les dix candidats qu'il prétend avoir aligné pour défendre sa mouvance. «Mon candidat sera le nouveau président de Madagascar» a-t-il assuré lors d'une interview accordée au quotidien français Le Monde.
Pourtant les chose pourraient ne pas être aussi simples. D'une part parce que rien n'indique que les électeurs qui ont voté pour un de ses dix poulains se reporteront sur celui qui restera. Sinon, pourquoi avoir choisi un autre nom lors du premier tour ? D'autre part, en raison de l'embarras que montre Hery Rajaonarimampianina depuis quelques temps devant ce parrainage qui pourrait devenir encombrant. En effet, l'actuel président de transition Andry Rajoelina n'a pas le droit, tout comme aucun de ses ministres, de soutenir officiellement un candidat sous peine de disqualification. Rajoelina prend donc un risque qui étonne Hery Rajaonarimampianina. «Pourtant, en tant que président de la transition, Andry Rajoelina ne peut pas m'apporter son soutien», a-t-il confié aux journalistes de RFI. Mais cette précipitation à afficher son soutien pourrait venir de sa crainte d'être mis de côté par Rajaonarimampianina après son élection. C'est ce que pense Vanf, éditorialiste au quotidien L'Express de Madagascar. «Hery ne veut pas de ce soutien encombrant, parce que sur ses affiches, il y a marqué 'Hery, vaovao', c'est-à-dire 'Hery, l'homme neuf' » a expliqué l'éditorialiste à RFI.
Il n'est en effet pas certain du tout que la population malgache ait un jugement positif sur l'action de celui qui s'est porté au pouvoir à la suite du coup d'état de 2009 après avoir rallié l'armée à lui. La situation économique et sociale du pays s'est largement aggravée à Madagascar où plus de neuf Malgaches sur dix vivent aujourd'hui sous le seuil de pauvreté, selon le rapport de la Banque mondiale de juillet 2013. L'économie s'est écroulée, les emplois ont suivi et les malgaches doivent se tourner vers l'économie informelle et la débrouille pour survivre.
A cela s'ajoute les multiples ''affaires'' de corruption dans plusieurs domaines comme le trafic de bois de rose ou le détournement de terres et autres accords de licences qui entachent les hommes de pouvoir malgaches. Si bien peu ne se sont traduites devant les tribunaux, les autres ont été étouffées mais personne ne se fait d'illusion à Madagascar. Les quelques limogeages ne suffiront pas à rassurer les électeurs.
Il faut aussi tenir compte des candidats qui suivent les deux vainqueurs. Hajo Andrianainarivelo, ancien vice-Premier ministre de la transition, arrive en troisième position avec 10,51% des voix et rien n'indique qu'il soutiendra Héry, n'ayant pas bénéficié du soutien de Rajoelina depuis le début de la campagne. Vient ensuite le neveu de l'ancien président Ratsiraka, Roland Ratsiraka qui, lui, a recueilli 9% des suffrages. Pour eux, le choix de soutenir l'un des deux candidats viendra au moment opportun, c'est-à-dire, comme il est d'usage partout dans le monde, après les habituelles tractations autour de quelque portefeuille ministériel.
Enfin, arriver en tête au premier tour ne suffit pas. On est très loin d'un raz de marée. Se targuer d'avoir réuni 21% et 16% des voix est la façon de voir le verre à moitié plein. Quel que soit le vainqueur, il devra tenir compte des 79% ou 84% des gens qui n'auront pas voté pour le vainqueur au premier tour de scrutin.
avatar
Maadabass
Modérateur
Modérateur

Age : 117
Date d'inscription : 16/10/2007
Localisation : st andré (CAMBUSTON)
Messages : 891
Points : 720

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum