MAYOTTE: LE FORUM DES MAHORAIS d'içi et d'ailleurs
NA MOU KARIBU

COMORES: crash d'avion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

COMORES: crash d'avion

Message par Maadabass le Mar 11 Déc - 0:27

Crash d'un avion aux Comores : le miracle


Mercredi, 28 Novembre 2012 10:55





Accident d'avion à proximité de l'aéroport de Hahaya
Un avion de la compagnie comorienne
Inter- Îles Air s’est abîmé en mer. On ne dénombre aucun mort mais
seulement des blessés. Leurs vies ne sont pas en danger. Les rescapés
parlent d’un bord d’attaque qui s’est détaché de l’aile, selon nos
confrères de l'agence comorienne de presse HZK.

Un accident d’avion de la compagnie
aérienne Inter-Îles Air est survenu ce mardi. L’appareil de type Embraer
120 immatriculé D6-HUA a raté son décollage à l’aéroport de Moroni lors
d’un vol commercial qui devait rallier Anjouan et mayotte.
L’appareil a tout simplement terminé sa course dans l’océan. "C’est un
avion qui a raté son décollage mais le pilote était calme et il a pu
faire un amerrissage. Il n’y a eu aucun mort, seulement quelques blessés
graves. Les passagers sont sains et saufs", déclare Soilih Mahamoud, le
procureur général.

C’est
un avion qui a raté son décollage mais le pilote était calme et il a
pu faire un amerrissage. Il n’y a eu aucun mort, seulement quelques
blessés graves. Les passagers sont sains et saufs

Avec à son bord 29 personnes, l'accident s’est produit entre Ntsaweni et Domoiboini, à 13h23 exactement. "Quelques
minutes après notre décollage, un morceau de l’aile de l’avion s’est
détaché et il est tombé en mer. On a commencé à paniquer et à faire des
prières. On s’est emparé des gilets de sauvetage avant de finir dans
l’eau", témoigne Hamidou Youssouf, l’un des rescapés.

Abi Amri, le directeur général
de Comores Télécom qui avait pris ce même vol confirme cette information
en indiquant que l’aile s’est soulevé et le pilote en a été avisé.
"Il
nous a calmé à son tour. Et quelques minutes après, l’aile s’est
complètement détachée. À partir de là, on a commencé à paniquer et on a
demandé au pilote de faire demi-tour. Le pilote n’a pas pu tourner et il
a fait des efforts pour l’amerrir sans le moindre choc. Tout le monde
s’en est sorti grâce aux gilets de sauvetage".

Arrivés à l’hôpital El-Maarouf de Moroni, les rescapés ont été pris en charge par les médecins sur place qui les attendaient.
"Dans l’ensemble, je peux dire que leur état est bon. Mais quand il
s’agit d’un tel accident, les passagers peuvent avoir des complications à
l’immédiat, à moyen terme et à longue terme", affirme le directeur
général d’El-Maarouf.

"Immédiatement l’état nous rassure. On
n’a pas encore demandé des radiographies mais on ne sait pas ce qui peut
arriver par la suite". Après les premiers soins, beaucoup d’entre eux
sont rentrés chez eux. Il est important de rappeler que l’appareil avait
été inspecté par les services de contrôle technique d’exploitation le
18 novembre dernier à Dzaoudzi sans qu’aucune non-conformité n’ait été
relevée.

Aussitôt la mauvaise nouvelle reçue à mayotte,
une cellule de crise à été activée par le préfet, vers 15h30, pour
informer le public et surtout suivre l'évolution de la situation
relative à l'accident de l'Embraer 120 de la compagnie Inter-Îles Air au
décollage de l’aéroport Prince Said Ibrahim. Cette cellule de crise et
d'information du public a été désactivée 18h30. Dans un autre communiqué
pouvait signaler que l’ensemble des passagers a pu être secouru et pris
en charge par les services compétents en liaison avec l’ambassade de
France en ce qui concerne les ressortissants français, à savoir qu'il y
avait trois Français à bord qui venaient à mayotte.

La compagnie aérienne Inter-Îles Air a
rédigé un communiqué de presse pour signaler l'amerrissage de son avion.
"Aucun mort n'est à déplorer" manifeste la direction d'Inter-Îles Air
qui fait savoir que l'Embraer 120 avait à son bord 25 passagers et 4
membres d'équipage. "Le pilote de cet appareil totalise plus de 5000
heures de vol dont plus de 2000 heures en tant que commandant de bord
sur Embraer, son copilote en totalise aussi plus de 5000 heures" est-il
indiqué.

La compagnie Inter-Îles Air raconte dans
son communiqué que son avion "venait de décoller à 13h21 heure locale
(11H gmt ) de l’aéroport de Moroni à destination de l’aéroport OUANI
d’Anjouan et pour une raison encore indéterminée a demandé à la tour de
contrôle un atterrissage d’urgence. Lors du dernier virage, l’appareil a
perdu de l’altitude et le pilote a réussi un amerrissage. Les passagers
ont parfaitement respectés les consignes de sécurité données par le
personnel naviguant".


Comptant au total 30 sièges, le
l'Embraer 120 venait d'être acheté par la compagnie aérienne comorienne.
Selon la direction d'Inter-Îles, "il avait été entièrement conditionné
en Europe, tant sur le plan mécanique que pour le confort de la cabine",
rappelant qu'il était "régulièrement entretenu sous les normes PART
145".

La compagnie peut en effet remercier les
pêcheurs de la région, les services de secours et les autorités
comoriennes. Elle déclare s’engager à collaborer avec les services des
Etats comorien et français pour faire toute la lumière sur les causes de
cet évènement.





avatar
Maadabass
Modérateur
Modérateur

Age : 117
Date d'inscription : 16/10/2007
Localisation : st andré (CAMBUSTON)
Messages : 891
Points : 720

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum