MAYOTTE: LE FORUM DES MAHORAIS d'içi et d'ailleurs
NA MOU KARIBU

MAYOTTE:poulet-ramadan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

MAYOTTE:poulet-ramadan

Message par Maadabass le Jeu 6 Oct - 21:57

Mayotte - Un poulet-ramadan moins cher


Par Annette Lafond

Mercredi 14 Septembre 2011 à
10:45:23


Baisse des prix au mois d’août alors que ce mois de forte
consommation cette année aurait pu traduire l’effet inverse. Si le
portefeuille des ménages a été épargné, ce n’est pas le cas de
l’économie mahoraise.






L'habillement a couté plus de 1% moins cher lors du Ramadan cette année
Crédit photo : A.L./Malango

Contre toute
attente, les prix à la consommation n’ont pas grimpé au mois
d’août. Ils ont même baissé de 0,1% (INSEE). Le mois qui
cumulait cette année rentrée scolaire et courses du Ramadan,
multipliant par deux le risque de hausse des prix, aura épargné le
portefeuille des consommateurs mahorais. A cela plusieurs
explications : la baisse des prix des produits alimentaires tout
d’abord qui recule de 1,1% « en raison des promotions du
mois de Ramadan
» selon l’INSEE : les viandes et
volailles (- 3,7 %), les produits céréaliers (- 1,1 %)
et les produits frais (- 0,8 %), bien que les prix d’autres
produits augmentent, tels que les « ½ufs et produits
laitiers » (+ 1,5 %), ainsi que les prix des « autres
produits alimentaires
» (+1,1 %).
Les prix des « produits
manufacturés
» ont aussi bénéficié des promotions de ce
mois (- 0,2 %). Dans ce poste, les prix des « autres
articles d’équipement du ménage
» (produits
d’entretien, lessive, etc..) baissent de 1,4 % , Les prix de
l’habillement et des chaussures diminuent également (- 1,1 %).
Par ailleurs, les prix du matériel audiovisuel, photo et
informatique (+ 3,7 %), augmentent à nouveau en raison de la
fin des promotions sur ces articles.

Autre explication à cette baisse
des prix, le faible accroissement des prix des services aux ménages
(+ 0,6%), toujours liés aux prix des transports et des communication
(+2,9%). Prix des transports eux mêmes dépendants de la hausse des
prix de l’énergie soit (+0,3 %). Ceux du tabac restent
stables.

Cette baisse des prix dans une
période de forte consommation devrait avoir des répercussions
positives sur l’économie, si la majorité des entreprises
n’étaient pas autant fragilisées car soumises aux activités des
collectivités et à leurs paiements à rallonge. Seules les
importations pourraient donc être dopées, sans que cela bénéficie
à l’économie mahoraise et au marché de l’emploi. A suivre dans
les prochaine statistiques INSEE et IEDOM.

A.L.
avatar
Maadabass
Modérateur
Modérateur

Age : 117
Date d'inscription : 16/10/2007
Localisation : st andré (CAMBUSTON)
Messages : 891
Points : 720

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum