MAYOTTE: LE FORUM DES MAHORAIS d'içi et d'ailleurs
NA MOU KARIBU

SEYCHELLES:Conférence contre les pirates

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

SEYCHELLES:Conférence contre les pirates

Message par Maadabass le Jeu 6 Oct - 21:16

Seychelles – Nouvelle conférence autour de la piraterie dans l'océan Indien


Par Eric Trannois

Mardi 13 Septembre 2011 à
01:37:36


Le 6 et 7 septembre s'est déroulée une nouvelle conférence
sur la sécurité maritime dans l'océan indien à Victoria, aux
Seychelles.






En mars 201, dix pirates somaliens ont été condamnés par un tribunal des Seychelles à 20 ans de prison
Crédit photo : Seychelles Nation

A l'initiative de la coopérative pour la stabilité
régionale des ports en Afrique ( SAARPSCO), cette conférence
réunissait aux Seychelles des membres des gouvernements de la région, des
dirigeants d'entreprises ainsi que des représentants de l'industrie
maritime internationale. Le contre-amiral Duncan Potts, commandant
opérationnel de l'UE NAVFOR (Atalante), a également participé à
la conférence. Le QG d'Atalante a d'ailleurs estimé que « la
conférence a été une occasion précieuse pour les discussions et
le développement des relations professionnelles
».

Au cours d'une des tables rondes intitulée «La
réponse opérationnelle à la piraterie
», le contre-amiral
Potts, commandant opérationnel de l'UE Navfor, a été rejoint par
des représentants de l'OTAN et les Forces maritimes combinées (CMF)
et a fait une présentation sur la situation actuelle de l'opération
Atalante. Des rencontres ont également été organisées entre le
représentant d'Atalante et James Michel, président de la République
des Seychelles, ainsi qu'avec le ministre des Affaires étrangères,
Jean-Paul Adam.

Une visite sur le site de la garde côte
seychelloise a permis de voir un certain nombre de navires capturés
et skiffs mères qui ont été utilisés comme preuve dans les procès
de piratage qui se sont déroulés aux Seychelles. En mars de cette
année, 10 pirates y ont écopés de vingt ans de prison.

Le QG d'Atalante a ajouté que « les
Seychelles sont un partenaire majeur de l'opération EUNAVFOR
Atalanta et sont totalement engagés à combattre la piraterie
».

Les thoniers autorisés à utiliser des armes
lourdes



Lors d'une réunion le 9 septembre, à Victoria, il
a été décidé que les vigiles privés des thoniers pourront
utiliser des armes lourdes pour se protéger des pirates qui opèrent
dans le eaux seychelloises. Le Gouvernement des Seychelles a fait
connaître au ministère de la Défense espagnol qu'il autorisera les
thoniers qui pêchent dans l'océan Indien à utiliser des armes
lourdes pour se protéger contre le piratage.

Avec cette autorisation, les thoniers pourront
utiliser des armes de 12,7 millimètres au lieu des armes de 7,6
millimètres utilisées jusqu'à présent. La ministre de la Défense
espagnole, Carme Chacon, a qualifié de « satisfaisante »
la décision du Gouvernement des Seychelles pour « lutter
contre les pirates dans l'océan Indien
».

La protection des thoniers est assurée par des
gardes privés.

Les Seychelles, un acteur de premier plan dans la
lutte anti piraterie



Les Seychelles avaient eu un peu de mal à admettre
que la piraterie touchait également leur archipel. Le gouvernement
affirmait même que "les eaux territoriales des Seychelles sont sûres,
et il n'y a eu aucune attaque de pirates dans cette zone
". C'était en
2009. Depuis les choses ont bien changé et les Seychelles font
partie des pays les plus actifs dans la lutte contre la piraterie
dans la région. Il faut dire que dès 2009, on annonçait une baisse
de 30% de ses activités portuaires, imputable directement à
l'action des pirates. Les deux activités principales de l'archipel,
la pêche et le tourisme, étaient directement menacées par les
attaques de plus en plus fréquentes dans les 1,4 millions de km² de
sa zone économique exclusive (ZEE).

En mai 2010, les Seychelles devenaient le second
centre régional judiciaires contre la piraterie, après le Kenya qui
a finalement reculé devant la menace d'incursions venues de la
Somalie voisine. Un amendement au Code pénal donnait désormais
compétence universelle aux tribunaux seychellois pour poursuivre
tous ceux qui se livrent à la piraterie dans l'océan Indien.
Depuis, les pirates détenus par les marines étrangères présentes
dans la zone peuvent être remis à la justice seychelloise. Ce sont
maintenant plusieurs dizaines de pirates qui y sont détenus, déjà
jugés ou en attente de l'être.
avatar
Maadabass
Modérateur
Modérateur

Age : 117
Date d'inscription : 16/10/2007
Localisation : st andré (CAMBUSTON)
Messages : 891
Points : 720

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum