MAYOTTE: LE FORUM DES MAHORAIS d'içi et d'ailleurs
NA MOU KARIBU

Mayotte - Retour de vacances…

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mayotte - Retour de vacances…

Message par Maadabass le Sam 3 Sep - 23:45

Mayotte - Retour de vacances…


Par Annette Lafond

Jeudi 25 Août 2011 à
09:18:24
-
Société


Les passages en métropole ressemblent toujours à un
épisode de « Zazie dans le métro »… Outre le retour à la civilisation,
diversement apprécié selon qu’il s’agisse de théâtre, de concerts ou
d’une société de consommation qui ne sait pas où elle va, les images qui
nous sont renvoyées de Mayotte donnent une idée de notre marge en
matière d’attirance touristique…






Mayotte n'est-elle qu'une "île au lagon"?
Crédit photo : A.L./Malango

Accueillis par la lettre
raciste et volontairement effrayante qui circule depuis 6 mois sur le
net « Mayotte, terre d’accueil ?... ou d’écueil »,
il faut argumenter pour en dégager les vérités (oui 95% de la
population est musulmane), des inepties (non 95% de la population
n’ignore pas le français). Ou bien, oui Mayotte est la plus grosse
maternité du pays, mais non, le risque premier n’est pas que la
France soit « phagocytée par ces cultures médiévales »…
Mais l’image de Mayotte c’est aussi Ahamed, le
menuisier. Ses études et sa formation terminées en métropole, il
décide de revenir sur son île près de sa famille pour s’installer
à son compte. Mais au bout de 2 ans, il plie bagages : « je
ne voyais pas la couleur de l’argent 6 mois après mes
réalisations. D’autre part, il fallait surveiller les chantiers en
cours, impossible de faire confiance !
». Revenu en
métropole, il préfère « travailler à l’européenne ! »…
Ainsi en va-t-il des artisans compétents qui sont lassés des délais
de paiements des collectivités qui s’allongent toujours plus
chaque année, impactant par effet de ricochets, toute la sphère
économique.

A moins d’un miracle économique ou d’un
sursaut, Mayotte s’installe donc peu à peu comme les autres DOM
dans une dépendance et un assistanat qui semblent irréversibles,
les entreprises les plus importantes ici cherchant bien souvent leur
intérêt personnel. Un maigre espoir vient de petites structures
comme la BGE (Boutique
de gestion
) qui, avec de faibles moyens, continue à mettre en
valeur les talents locaux.

A.L.
avatar
Maadabass
Modérateur
Modérateur

Age : 117
Date d'inscription : 16/10/2007
Localisation : st andré (CAMBUSTON)
Messages : 891
Points : 720

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum