MAYOTTE: LE FORUM DES MAHORAIS d'içi et d'ailleurs
NA MOU KARIBU

Mayotte - l’école coranique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mayotte - l’école coranique

Message par Maadabass le Sam 3 Sep - 23:32

Mayotte - l’école coranique au secours de la délinquance ?


Par Annette Lafond

Dimanche 28 Août 2011 à
16:25:21
-
Education


Ce que beaucoup craignait est-il en train de se produire ?
Une jeunesse dés½uvrée, dont une partie déscolarisée, va-t-elle, à coup
de délits, transformer Mayotte en une gigantesque cité des quartier
nord de Marseille, avec une perspective d’avenir pour une personne
active sur deux : le chômage. Des ébauches de solutions naissent
pourtant. Encore faut-il une vraie volonté des politiques.






Délinquance, c'est aux politiques de réagir...
Crédit photo : A.L./Malango

«Un couple agressé à la sortie du Bar
Fly
», « Agressions à Soulou » (cela
devient un pléonasme pour cette plage), « Des voitures
vandalisées gratuitement
», « Car-jacking »…
la presse locale se fait l’écho d’une délinquance qui envahit
l’île. « Nous avons 5 à 6 plaintes par jour »
déplore le capitaine de Police Chaharoumani Chamassy, « et
cela ne fait que croitre
». Et si les petits cambriolages
sont le faits de mineurs, « la plupart du temps connus de la
Police
», les gros braquages de Centres commerciaux ou de
containers, ou comme celui de la boulangerie de Tsoundzou 1 le 8 août
sont le fait d’adultes qui n’utilisent plus seulement le chombo,
puisqu’à l’occasion ils étaient armés d’un fusil de chasse.

Les chiffres parlent d’eux mêmes : on
comptait 219 atteintes aux biens en juin 2010, et 328 en juillet
2010. Elles se sont accrues pour atteindre 299 en juin 2011 et 346 en
juillet. Et si 62 cambriolages étaient enregistrés en juillet 2010,
ils sont passés à 84 en 2011 pour le même mois (chiffres
Préfecture). Soit une augmentation de 35%. Selon Chaharoumani
Chamassy, « 90% des jeunes cambrioleurs sont interpellés »,
et ce ne sont pas toujours des jeunes en situation irrégulière, au
contraire. « Si les jeunes mahorais ont eu la chance de
pouvoir étudier, les jeunes venant des autres îles s’accrochent
davantage pour réussir
».


La réponse judiciaire va d’un simple rappel à la
loi pour ces jeunes mineurs, au placement en famille d’accueil, où
ces jeunes souvent incontrôlables, ne restent pas. Les
professionnels qui travaillent avec l’enfance et la petite enfance
remettent en cause l’évolution de l’éducation des enfants à
Mayotte. Lors des débats qui avaient ponctué les journées porte
ouvertes de l’association de réinsertion Tama, la démission des
parents avait été évoquée, ainsi que le décalage entre la
société traditionnelle et les images de société de consommation
que véhicule la télévision, ou les valeurs occidentales transmise
par l’école. Certains parlent d’un calque sur une société
noire américaine si tentante. « Il y a encore quelques années,
l’école coranique était là pour nous cadrer, parfois avec
violence, mais elle apportait une certaine éducation
»
rapportait un intervenant qui déplore une grande désaffection
actuelle, que d’autres imputent à la mise en place de la
scolarisation des enfants dès 3 ans dans les écoles laïques à
Mayotte, âge où l’école coranique remplaçait la maternelle.

« Un islam évolutif »


C’est pour se pencher sur ces questions que le
président du Conseil général, Daniel Zaidani, vient de créer le
Comité Jeunesse, éducation, citoyenneté et Spiritualité, qui pose
les questions de l’évolution de l’éducation de la jeunesse en
définissant les enjeux de l’intégration de la culture et de la
spiritualité au sein de la république française. La place de
l’islam est une question que l’on ne peut éluder, alors que pour
certains mahorais, « les valeurs islamiques tolérantes
défendues par les anciens se voient battues en brèche par l’arrivée
sur l’île d’idées radicales
» qui finissent par
« remettre en cause le socle de la société mahoraise »,
alors que « les « bacocos » (personnes
âgées) se sont toujours considérés comme de bons musulmans
citoyens de la République ».


« Une association c’est bien ! »
encourage Chaharoumani Chamassy, qui demande malgré tout du concret.
Et notamment la création d’un Centre d’insertion à Mayotte,
« qui permettrait de former les jeunes à un métier,
plombier ou menuisier
». Les élus sont très attendus sur
ce terrain, terrain du social et de l’enfance qui reçoit bien peu
de crédits et d’attention à Mayotte. Car les jeunes délinquants
qui savent opérer maintenant, seront les adultes braqueurs de
demain.

A.L.
avatar
Maadabass
Modérateur
Modérateur

Age : 117
Date d'inscription : 16/10/2007
Localisation : st andré (CAMBUSTON)
Messages : 891
Points : 720

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mayotte - l’école coranique

Message par SoukKhaN le Sam 3 Sep - 23:34


Entre 65 et 70% de la population de Mayotte a moins de 25 ans.
Et la nature a horreur du vide. Mayotte a donc tout intérêt de
s'occuper sérieusement de sa jeunesse, en mettant en oeuvre des actions
concrètes pour son épanouissement, pour la canalisation de toute cette
énergie qui ne demande qu'à être dépensée. Et ce ne sont pas les
domaines qui manquent: l'éducation, le sport, l'art, la musique
etc...Mayotte peut devenir un vivier important de sportif de haut niveau
comme le sont les autres DOM par exemple. Mais si Mayotte ne propose
rien à cette jeunesse, alors c'est la jeunesse qui s'occupera de
Mayotte! Et là, ce sera une bombe à retardement absolument
incontrôlable!

SoukKhaN
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mayotte - l’école coranique

Message par odréMaYO le Sam 3 Sep - 23:35

Pas terrible le cliché sur les quartiers Nord de Marseille !

odréMaYO
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mayotte - l’école coranique

Message par zanatani le Sam 3 Sep - 23:37


quelle tristesse!quand je pense que les mahorais se sont
sacrifiés depuis des années pour developper leur île!Et aujourdh'ui on
voit ce carnage,ça me met très en colère!ils ont laissé faire depuis
trop longtemps,maintenant il est encore temps de rattraper les conneries
et d'encadrer cette jeunesse désoeuvrée.Les familles mahoraises qui
délaissent leurs enfants méritent d'être sanctionner! nous sommes à la
merci des comoriens.on a le droit de ne rien dire parceque la loi nous
l'interdit!ça va mal finir!vouloir destabiliser un peuple à ce point là
c'est criminel!






Lundi 29 Août 2011 - 12:04:17


zanatani
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mayotte - l’école coranique

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum