MAYOTTE: LE FORUM DES MAHORAIS d'içi et d'ailleurs
NA MOU KARIBU

MADAGASCAR:grenade lacrymogène

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

MADAGASCAR:grenade lacrymogène

Message par Maadabass le Lun 27 Juin - 18:26

Madagascar - Grenades lacrymogènes dans le centre d'Antananarivo

Par E.T.
Vendredi 20 Mai 2011 à 05:52:49


Des grenades lacrymogènes ont encore été utilisées, jeudi après-midi, pour disperser une manifestation organisée par le ''Mouvement des Malgaches pour la patrie'' de l'ancien président Zafy Albert à Antananarivo, la capitale malgache.

La manifestation, qui a débuté mercredi, devrait se poursuivre encore aujourd'hui malgré l'utilisation de grenades lacrymogènes et l'arrestation des cinq personnes par les forces de gendarmerie mercredi dernier.

Les revendications concernent la liberté d'expression, la vie chère et entendent protester contre les promesses non tenues par la Haute Autorité de Transition (HAT) conduite par Andry Rajoelina, depuis le renversement du régime de Ravalomanana début 2009, selon les manifestants.

D'après Zafy Albert qui s'exprimait lors d' un point presse organisé après les événements de mercredi, « les forces de l'ordre n'ont pas respecté les droits fondamentaux de l'homme dont la liberté d'expression et de manifestation, en utilisant des grenades lacrymogènes en répression aux regroupements qui expriment leurs v½ux ».

« La communauté internationale par le biais de la Communauté de développement de l' Afrique Australe (SADC) qui va se réunir le vendredi 20 mai et traiter le cas de Madagascar se rendra compte du non respect des droits fondamentaux par l' autorité actuelle et ne validera pas la feuille de route et la HAT », continue encore Zafy.

Du côté du pouvoir, on rappelle qu'aucune manifestation ne devrait avoir lieu sans autorisation des autorités compétentes, et donc du préfet de police ou du président de la délégation spéciale de la commune d'Antananarivo. Pour les autorités, l'action des forces de l'ordre n'avait pour but que de disperser la foule pour permettre la circulation des véhicules.

Ces manifestations arrivent au plus mauvais moment pour Rajoelina qui a entamé une offensive diplomatique depuis plusieurs semaines, multipliant les déplacements et les rencontres avec les différentes composantes de la communauté internationale. Il s'est notamment rendu en France où il a rencontré, le 12 mai dernier, Alain Juppé, le chef de la diplomatie française, et Henri de Raincourt, ministre de la coopération et de la francophonie, mais également Abdou Diouf, Secrétaire Général de l’Organisation Internationale de la Francophonie. Le président de la HAT s'est également déplacé que dans différents états membres de la SADC, dont Madagascar a été exclu, comme de la plupart des instances transnationales, après le coup d'état de 2009 qui a amené Rajoelina à la tête du pays.

Lundi dernier, 16 mai, il rencontrait Jacob Zuma, président de l'Afrique du Sud afin d'« accompagner Madagascar dans le processus électoral, seule voie pour la sortie de crise, et de soutenir la Feuille de route conçue et élaborée par la SADC », selon la HAT. Cette feuille de route, paraphée par plusieurs partis politiques malgaches, n'a pas reçu l'assentiment des trois mouvements d'opposition menés par les anciens présidents Didier Ratisiraka, Zafy Albert et Marc Ravalomanana, toujours en exil en Afrique du Sud.

(avec Xinhua)

(Source : Malango Actualité)
avatar
Maadabass
Modérateur
Modérateur

Age : 117
Date d'inscription : 16/10/2007
Localisation : st andré (CAMBUSTON)
Messages : 891
Points : 720

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum