MAYOTTE: LE FORUM DES MAHORAIS d'içi et d'ailleurs
NA MOU KARIBU

COMORES: Sambi à l'ONU

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

COMORES: Sambi à l'ONU

Message par Maadabass le Mar 16 Nov - 0:37

ONU : Sambi revient sur « la question de l'ile comorienne de Mayotte »

Par Eric Trannois
Dimanche 26 Septembre 2010 à 20:55:56

La question n°40 de l'ordre du jour de la 65ème session de l'assemblée générale de l'ONU a donné l'occasion au président comorien A.A. Sambi, de revenir une fois de plus sur le contentieux qui oppose la France et l'Union des Comores à propos de Mayotte depuis 35 ans.

La quasi intégralité de l'intervention de Ahmed Abdallah Mohamed Sambi, président de l'Union des Comores devant l'Assemblée Générale de l'Organisation des Nations Unies aura été consacrée à « l'importante » question de « l'île comorienne de Mayotte ». Cette question, qui revient régulièrement à la tribune de l'ONU, n'a jusqu'à maintenant eu d'autres vertus que de permettre aux présidents comoriens qui se sont succédés de rappeler qu'à plusieurs reprises, l'organisation internationale a voté des résolutions condamnant la présence française à Mayotte, notamment la résolution 3391 de l'Assemblée générale en date du 13 décembre 1974 qui réaffirme « l'intégrité et l'unité de l'Archipel des Comores ». D'autant que si l'Assemblée générale a décidé que l'examen du point intitulé « question de l'île comorienne de Mayotte », reporté lors de sa session précédente, serait inscrit à l'ordre du jour de la présente session, elle a cependant précisé « que l'Assemblée générale n'examinerait pas cette question jusqu'à nouvel ordre ».

Sambi a également rappelé que la résolution 3385 du 12 novembre 1975, adoptée quelques mois après l'indépendance des Comores, avait entériné l'admission au sein des Nations Unies, de l'Archipel des Comores composé de quatre îles, Mayotte, Anjouan, Mohéli et Grande Comore. Mais il s'est surtout attardé sur la résolution « historique » nº 31 du 21 octobre 1976 qui « condamne énergiquement la présence de la France à Mayotte qui constitue une violation de l'unité nationale, de l'intégrité territoriale et de la souveraineté de la République Indépendante des Comores ».

Le président Sambi est revenu longuement sur la proposition qu'il a faite à plusieurs reprises d'un double système d'administration de Mayotte, une sorte de contrat de location de l'île par la France, « pendant une période qui serait déterminée de commun accord ». Le président comorien regrette que « la France n'a jusqu'alors donné de réponse positive à cette main tendue » et demande donc à l'ONU qu'elle force la France à « reconsidérer sa position par rapport à cette main tendue ».

Cette intervention a lieu en pleine période électorale aux Comores et aborde un des thèmes porteurs. Le 19 septembre, la cour constitutionnelle de l'Union des Comores donnait le feu vert pour la candidature d'un vice-président mahorais aux prochaines élections qui devraient avoir lieu le 7 novembre. Il s'agit d'une revendication portée principalement par le comité maoré, qui avait fait cette demande le mois dernier. La haute Cour avait cependant dit dans le même arrêt qu'il ne lui appartenait pas d'intervenir auprès des candidats aux prochaines élections présidentielles afin qu'ils présentent un vice-président originaire de Mayotte. Cette décision n'est pas sans conséquences puisqu'elle devrait, en toute logique, ouvrir la voie à une présidence mahoraise de l'Union des Comores lors de la prochaine tournante qui devrait avoir lieu en 2016, quand le représentant de Mohéli aura accompli son mandat de cinq ans. En admettant que les prochains scrutins aient lieu selon le calendrier prévu.
avatar
Maadabass
Modérateur
Modérateur

Age : 117
Date d'inscription : 16/10/2007
Localisation : st andré (CAMBUSTON)
Messages : 891
Points : 720

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum