MAYOTTE: LE FORUM DES MAHORAIS d'içi et d'ailleurs
NA MOU KARIBU

COMORES: juge d'enfan se fai entendre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

COMORES: juge d'enfan se fai entendre

Message par Maadabass le Ven 23 Jan - 21:37

Comores : la juge des enfants rappelle le 'devoir des parents'
Jeudi 15 Janvier 2009

Face à la "recrudescence" des cas d'abandons et d'adoptions "illégales" d'enfants, d'agressions sur mineur qui "se règlent à l'amiable", la juge des enfants, Maoulida Djoubeir, est en colère et le fait savoir, rapporte le quotidien Al-Watwan. Extraits.

La juge des enfants Maoulida Djoubeir se bat pour mettre fin aux différentes formes de maltraitance subies par l’enfant. Dans son combat, elle donne la priorité à la protection des nouveaux-nés "adoptés" et des enfants abondonnés et lutte pour en finir avec les personnes qui "s’en approprient". Pour ce faire, elle se bat contre l’adoption "sans la procédure judiciaire requise" des enfants abandonnés par leurs parents, en particulier par leur mère. Elle avertit : "Seul le juge a l’autorité de placer un enfant dans une famille". Elle rappelle qu’aucune sage-femme ou infirmier n’a le droit de donner un enfant à qui que ce soit "même avec le consentement! de la mère", comme cela est déjà arrivé dans certaines maternités.

(...) Les cas d’abandons d’enfants se sont multipliés ces derniers temps aux Comores. Certains parents ont du mal à s’occuper de leurs enfants. A ce propos, la juge rappelle "à toutes et à tous que la protection de l’enfant est un devoir pour tout parent". Il arrive qu’une jeune fille abandonne son enfant après l’échec du mariage. De même, des jeunes couples ne veulent pas garder l’enfant et "l’abandonnent à une grand-mère ou un autre parent proche".

C’est pour cette raison que le tribunal insiste sur les "droits et le devoir" des parents de s’occuper de leur enfant. La juge rappelle qu’éventuellement, "la mère doit exiger du père qu’il prenne ses responsabilités en s’occupant d! e son enfant. S’il refuse de s’acquitter de ses droits et dev! oirs à l’amiable, la mère doit nous consulter pour connaître les procédures à suivre pour obliger le père à prendre ses responsabilités".

Dans son cabinet, elle travaille sur les cas sociaux et les cas pénaux. (...) En ce qui concerne les cas d’agression sexuelle sur mineur, Maoulida Djoubeir déplore que les gens recourent "si souvent à des règlements à l’amiable" : "Déclarez ces cas à la justice et les coupables seront punis", garantit-elle.

(Al-Watwan)
avatar
Maadabass
Modérateur
Modérateur

Age : 117
Date d'inscription : 16/10/2007
Localisation : st andré (CAMBUSTON)
Messages : 891
Points : 720

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum