MAYOTTE: LE FORUM DES MAHORAIS d'içi et d'ailleurs
NA MOU KARIBU

MAYOTTE: grêv des prof

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

MAYOTTE: grêv des prof

Message par Maadabass le Sam 22 Nov - 18:37

Mayotte : les instituteurs poursuivent la grève
Lundi 27 Octobre 2008


Environ 150 instituteurs ont manifesté lundi 27 octobre dans
les rues de Mamoudzou. Ils comptent poursuivre leur mouvement jusqu'à ce que
leurs revendications soient entendues.
Selon Rivomalala
Rakotondravelo (au 1er plan), "l'administration coloniale dira toujours non,
même si ce sont nos droits que nous revendiquons !"


Les
manifestants, près de 150, se sont retrouvés en début de matinée lundi 27 mars
devant le vice-rectorat, à Mamoudzou. Leurs revendications portent
sur trois points principaux : le rétablissement de l'indexation des salaires ;
la majoration de la DSI à 25% ; et la titularisation de tous les instituteurs
contractuels engagés depuis 2003. "Sur ces
trois points, nous ne faisons que réclamer l'application de la loi
",
indique Rivomalala Rakotondravelo, secrétaire général du SE-CGT-Ma, syndicat
majoritaire dans le premier degré de l'Education nationale à Mayotte. "C'est là la différence avec les mouvements
précédents. Nous sommes vraiment dans notre bon droit.
"


Selon lui, "l'indexation est un droit accordé par une loi datant
des années 50 toujours en vigueur
". Quant à la DSI (Dotation spéciale
pour le logement des instituteurs), l'ensemble des instituteurs la touchent,
mais les grévistes réclament à ce que la majoration de 25% en cas d'enfants soit
appliquée, "comme le stipule le code de
l'enseignement, applicable à Mayotte depuis le 1
er janvier
2008
". Enfin, la situation des contractuels est la plus grave : engagés
depuis 2003, ils ne peuvent plus êtres intégrés, "mais la loi reconnaît à tout agent contractuel le
droit d'être intégré au bout de deux ans
", assure Answifoudine Port Saïd,
cadre du SE.


Les synd! icalistes ont
d'abord été reçus par deux collaborateurs du v! ice-recteur : une rencontre
qualifiée par les représentants syndicaux de "décevante" : "Notre rencontre avec l'administration n'a pas été
concluante. Ils nous ont répété ce qu'ils nous disent depuis des mois : qu'ils
ne sont pas compétents, et que nous devons nous diriger vers le gouvernement
pour l'indexation et le Conseil général pour la DSI. Ils renvoient la balle aux
autres, comme d'habitude
", se désole M. Port Saïd. L'administration, que
nous avons cherché à joindre, n'a pas répondu à notre sollicitation.


Les grévistes se sont ensuite
invités à la permanence du député, Abdoulatifu Aly (MDM), qui les a pleinement
soutenus. "Dans la mesure où ils réclament
l'application de la loi, je ne peux que me déclarer solidaire de leur
mouvement
", a expliqu! é le député. Qui a poursuivi : "Je ne comprend pas pourquoi le Conseil général et
l'Etat refusent d'appliquer la loi ! En France, tout travail mérite salaire, et
tout salaire doit être payé. Cela fait 10 mois, depuis le 1
er janvier
2008, qu'une partie des salaires des instituteurs, en l'occurrence la DSI, ne
leur est pas payé. Concernant les contractuels, leur situation est illégale :
ils doivent être, toujours selon la loi, intégrés. Le vice-rectorat refuse
d'appliquer la loi ! Et on est en France ! La loi est la loi ! Elle
existe…
" M. Aly a annoncé qu'il allait demander au préfet des comptes, en
compagnie des autres parlementaires de l'île ainsi que du président du Conseil
général et du président de l'association des maires de Mayotte.


En fin! de matinée, les
manifestants ont investi l'hémicycle du Con! seil général où ils ont décidé de
poursuivre le mouvement. "Nous n'avons rien
obtenu de concret, nous poursuivons donc notre mouvement de grève
", a
indiqué lundi après-midi Rivomalala Rakotondravelo. Selon le secrétaire général
du Syndicat des enseignants, "il y a face à
nous une administration qui ne nous écoute pas, ou ne veux pas nous entendre.
Tant qu'il n'y aura pas de réponse à la hauteur de la gravité de la situation,
nous ne pourrons pas faire d'efforts de notre côté.
"


Si certains manifestants se
sont prononcés contre la poursuite de la grève, la majorité ont voté pour sa
reconduction. "Un jour ne suffit pas", a
déclaré M. Rakotondravelo (lire ci-contre). "On
veut du concret, et tout de suite ! On en a marre! des paroles !
" a crié
une enseignante. "Arrêtons d'aller voir des
personnes qui n'ont aucune crédibilité comme le député. Allons voir les bonnes
personnes" a proposé un autre. Qui a conclu : "Ou on met le feu comme en 1991,
ou on arrête le mouvement.
"


La grève doit se poursuivre
mardi 28 octobre. Lundi, le taux de grévistes a oscillé entre 13% (selon
l'administration) et 30% (selon les syndicats).


RC
avatar
Maadabass
Modérateur
Modérateur

Age : 117
Date d'inscription : 16/10/2007
Localisation : st andré (CAMBUSTON)
Messages : 891
Points : 720

Revenir en haut Aller en bas

Re: MAYOTTE: grêv des prof

Message par Maadabass le Sam 22 Nov - 18:38

Lors de l'assemblée
générale des grévistes, Rivomalala Rakotondravelo a fait un long discours. En
voici des extraits.
"Nous devons continuer car si nous faisons par à-coups,
nous n'obtiendrons rien. L'administration coloniale dira toujours non, même si
ce sont nos droits que nous revendiquons ! A nous de démontrer que nous sommes
des citoyens à part entière. Sinon, en 2020, on sera toujours dans la même
situation. (…) On a pu faire quatre mois [de grève, en 2007], nous savons le
faire. Nous pouvons le faire. (…) Vous pouvez vous dire qu'ils vous tueront en
touchant à votre salaire. Aujourd'hui, vous avez perdu entre 40 et 55 euros.
Mais ce n'est pas avec le salaire qu'ils vous tueront. C'est dans la tête ! si
vous ne vous battez pas (…) car ce système nous écrase."
avatar
Maadabass
Modérateur
Modérateur

Age : 117
Date d'inscription : 16/10/2007
Localisation : st andré (CAMBUSTON)
Messages : 891
Points : 720

Revenir en haut Aller en bas

Re: MAYOTTE: grêv des prof

Message par Maadabass le Sam 22 Nov - 18:39

Lors de l'assemblée
générale des grévistes, Rivomalala Rakotondravelo a fait un long discours. En
voici des extraits.
"Nous devons continuer car si nous faisons par à-coups,
nous n'obtiendrons rien. L'administration coloniale dira toujours non, même si
ce sont nos droits que nous revendiquons ! A nous de démontrer que nous sommes
des citoyens à part entière. Sinon, en 2020, on sera toujours dans la même
situation. (…) On a pu faire quatre mois [de grève, en 2007], nous savons le
faire. Nous pouvons le faire. (…) Vous pouvez vous dire qu'ils vous tueront en
touchant à votre salaire. Aujourd'hui, vous avez perdu entre 40 et 55 euros.
Mais ce n'est pas avec le salaire qu'ils vous tueront. C'est dans la tête ! si
vous ne vous battez pas (…) car ce système nous écrase."
avatar
Maadabass
Modérateur
Modérateur

Age : 117
Date d'inscription : 16/10/2007
Localisation : st andré (CAMBUSTON)
Messages : 891
Points : 720

Revenir en haut Aller en bas

Re: MAYOTTE: grêv des prof

Message par Maadabass le Sam 22 Nov - 18:54

Au troisième jour de grève, les négociations n'ont avancé sur aucune des cinq revendications des instituteurs. "Nous avons appris que la DSI [Dotation spéciale des instituteurs, ndlr] a été budgétisée par les conseillers généraux en juin 2008. Il ne reste donc plus qu'à la verser. Mais pour des raisons inconnues, cela n'est pas fait. Le président du Conseil général n'applique pas les délibérations", a accusé M. Rakotondravelo. Concernant les quatre autres points, qui relèvent de l'Etat - la titularisation des contractuels embauchés depuis 2003, l'indexation des salaires, la construction d'écoles et l'intégration dans le corps des Professeurs des écoles -, "la préfecture nous affirme que cela se décidera à Paris", soutient le secrétaire général du SE.
avatar
Maadabass
Modérateur
Modérateur

Age : 117
Date d'inscription : 16/10/2007
Localisation : st andré (CAMBUSTON)
Messages : 891
Points : 720

Revenir en haut Aller en bas

greve

Message par zabidou le Mar 2 Déc - 5:04

...et arrêtez d'avoir des profs expatriés qui ne rêvent de venir que pour dépenser leur prime sur les enfants de Madagascar !!!

zabidou
Invité


Revenir en haut Aller en bas

BIEN DIT

Message par HOM le Mar 2 Déc - 6:11

JE SUIS TOUT A FAIT D'ACCORD AVEC TOI, IL S'AGIT D'UN PROBLEME TRÈS GRAVE!

HOM
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: MAYOTTE: grêv des prof

Message par Maadabass le Mer 3 Déc - 1:11

zabidou a écrit:...et arrêtez d'avoir des profs expatriés qui ne rêvent de venir que pour dépenser leur prime sur les enfants de Madagascar !!!
Slt slm
ben être contre une chose c'est bien mais le tout est qu'on propose une solution de rechange sinon sa s'apparente à un pête dans l'eau!!!sinon il est évident qu'après leurs études les diplômé mahorais se doivent de retourné à mayotte pr transmettr leur savoir aux autr !! mais sa serai trop demander à un mahorais
avatar
Maadabass
Modérateur
Modérateur

Age : 117
Date d'inscription : 16/10/2007
Localisation : st andré (CAMBUSTON)
Messages : 891
Points : 720

Revenir en haut Aller en bas

Re: MAYOTTE: grêv des prof

Message par Maadabass le Mer 3 Déc - 1:12

HOM a écrit:JE SUIS TOUT A FAIT D'ACCORD AVEC TOI, IL S'AGIT D'UN PROBLEME TRÈS GRAVE!
slt slm
et toi arret d'etr d'accor betement san savoir le pkoi du coment Very Happy Very Happy Very Happy
avatar
Maadabass
Modérateur
Modérateur

Age : 117
Date d'inscription : 16/10/2007
Localisation : st andré (CAMBUSTON)
Messages : 891
Points : 720

Revenir en haut Aller en bas

Re: MAYOTTE: grêv des prof

Message par zabidou le Ven 5 Déc - 2:26

Je suis rassurée de voir une approbation. La facilité que l'on donne aux fonctionnaires de toucher des primes pour travailler quelques heures par semaine dans un pays qui a besoin d'aide et non de fausses directions d'enseignements, me révolte. Les enseignants expatriés n'ont d'autre interêt que leur profit, et si l'on proposait à ces mêmes professeurs qu'une prime sera versée aux communautés (pour des soins médicaux par exemple, des assurances maladies, des structures universitaires etc...) à leur départ, je pense qu'il n'y aurait pas beaucoup de volontaire. Il n'y a qu'à voir le nombre de billets qui se vend pour Madagascar lorsque les dates de grève sont annoncées, ainsi que lors des vacances scolaires.
Désolée, mais je trouve ça lamantable d'entretenir la prostitution des mineurs grâce aux exapatriés !

zabidou
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: MAYOTTE: grêv des prof

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum