MAYOTTE: LE FORUM DES MAHORAIS d'içi et d'ailleurs
NA MOU KARIBU

COMORES; ANJOUAN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

COMORES; ANJOUAN

Message par Maadabass le Ven 15 Aoû - 0:13

COMORES Politique
Anjouan : 1er tour de l'élection présidentielle ce dimanche

Samedi 14 Juin 2008




Les Anjouanais sont appelés, dimanche 15 juin, à choisir le
successeur de Mohamed Bacar, colonel rebelle autoproclamé Président de l’île en
juin 2007 et déchu le 25 mars dernier, par une opération militaire.





Sur les cinq candidats en lice, deux se détachent du lot, après
dix jours d’une campagne électorale démarrée le 31 mai : Moussa Toybou,
ingénieur de BTP, qui bénéficie du soutien du président de l’Union des Comores,
Ahmed Abdallah Sambi, et Mohamed Djaanfari, armateur, retraité de l’armée
française et vice-président de l’Assemblée de l'Union des Comores.

Le premier a un discours plutôt axé sur la
nécessité d’une meilleure compréhension entre l’Exécutif de l’île et les
autorités de l’Union des Comores, pour "éviter les errements du passé". Selon
Toybou, les divergences au sommet entre Anjouan et Moroni n’ont pas permis à la
première de mieux se consacrer à la solution des vrais problèmes de l’heure. Le
candidat estime que le développement des infrastructures (routes, ports
aéroports,..) est un "pré! alable important" du développement de l’île. Un tel
programme semble épouser les orientations stratégiques du gouvernement
central.

Quant à Mohamed Djanfari, l’autre candidat très
en vue dans la campagne électorale, il mise sur le développement de la pêche et
de l’agriculture, pour "assurer à la population anjouanaise, un bon niveau de
vie". Ancien candidat malheureux à la présidentielle comorienne de mai 2006 (il
était arrivé en troisième position lors du second tour), il jouit d’une
visibilité avérée, dans le champ politique comorien. Djaanfari fait de la lutte
contre la corruption son principal cheval de bataille dans la campagne
électorale..

Tandis que M. Toybou table sur l’appui du
gouvernement comorien et dispose, à cet effet, de moyens colossaux, M. Djanfari
dispose d’une grande popularité jusque dans les recoins de l’île d’Anjouan.

Trois autres candidats se bouscu! lent derrière
Moussa Toybou et Mohamed Djanfari. Il s’agit de! Bastoine Soulaimane, magistrat
formé en Arabie Saoudite et ancien membre du Front national pour la justice
(FNJ), un parti souvent qualifié d’obédience islamiste qui fait parti du
gouvernement Sambi ; Bacar Abdou, titulaire d’un DEA de Physique-chimie de
l’Université de Kiev, en Ukraine et député à l’Assemblée de l’île ; et Sondi
Abdoulatuf, homme d’affaires prospère issu de la bourgeoisie de Domoni, la
deuxième grande ville d’Anjouan.

(avec APA)
avatar
Maadabass
Modérateur
Modérateur

Age : 117
Date d'inscription : 16/10/2007
Localisation : st andré (CAMBUSTON)
Messages : 891
Points : 720

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMORES; ANJOUAN

Message par Maadabass le Ven 15 Aoû - 0:13

L'UA dépêche une mission d'observation

Sur invitation du
gouvernement de l’Union des Comores, le président de la Commission de l’Union
Africaine (UA), Jean Ping, a dépêché une mission d’observation du premier tour
de l’élection présidentielle sur l’île d’Anjouan. Arrivée mercredi 11 juin,
cette mission a pour mandat "d’observer le processus électoral en cours", fait
savoir l'UA. "Cette observation portera sur la régularité, la transparence,
l’équité et le bon déroulement du scrutin à l’issue duquel la mission formulera,
s’il y a lieu, des recommandations pour l’amélioration de l’administration
électorale aux Comores."
avatar
Maadabass
Modérateur
Modérateur

Age : 117
Date d'inscription : 16/10/2007
Localisation : st andré (CAMBUSTON)
Messages : 891
Points : 720

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMORES; ANJOUAN

Message par Maadabass le Ven 15 Aoû - 0:39

COMORES Politique
Anjouan : la campagne du second tour a débuté
Lundi 23 Juin 2008


La campagne électorale du second tour de l'élection du
président de l'île d'Anjouan a débuté samedi 21 juin. Mohamed Djaanfari, arrivé
en tête au premier tour le 15 juin avec 44,18% des suffrages, part favori devant
Moussa Toybou (40,12% des voix) lors du second tour, programmé dimanche 29
juin.

"Notre souhait est que la campagne se déroule dans une atmosphère
de paix et de liberté et que tout le monde puisse voter librement comme ce fut
le cas le 15 juin
", a déclaré le ministre chargé des élections, Mmadi
Ali, lors de l'ouverture de la campagne du second tour. Il a également appelé
les Anjouanais "à aller massivement aux urnes,
cette! fois
", alors que le premier tour a été marqué par un faible taux
de participation (42,79%).

Le second tour oppose M. Djaanfari, député de
Sima à l'Assemblée de l'Union des Comores et homme d'affaires spécialisé dans le
transport maritime, à Moussa Toybou, ingénieur des travaux publics formé en
Algérie, peu connu sur la scène politique malgré un bref un passage au
gouvernement en tant que ministre sous le régime de l'ancien président Said
Mohamed Djohar, et qui bénéficie du soutien du président de l'Union des Comores,
Ahmed Abdallah Sambi.

Le premier part favori. Celui qui était arrivé en
deuxième position (derrière Sambi) lors des primaires de l'élection du président
de l'Union en 2006 semble en effet disposer d'un réservoir de voix important.
Bien que mince, son programme est connu par la population depuis deux ans :
miser sur le développement de la pêche et l'agriculture et lutter contre la
corr! uption.

Ce n'est pas le ca! s de son rival : jusqu'alors
inconnu, Moussa Toybou –dont le programme se résume au développement des
infrastructures et à une bonne entente avec le pouvoir fédéral- ne doit sa
popularité qu'au soutien que lui a apporté officiellement Ahmed Abdallah Sambi
durant la campagne. Un soutien à double tranchant. Le contexte social très tendu
sur l'île pourrait lourdement handicaper le candidat du pouvoir. Depuis
l'opération militaire du 25 mars qui a chassé du pouvoir le colonel Bacar, la
situation s'est dégradée à Anjouan, où l'état de grâce de Sambi n'a été qu'un
feu de paille. Les pénuries de riz et de carburant ajoutées aux délestages
d'Electricité d'Anjouan (EDA) ont paralysé l'économie locale.

Seul un jeu d'alliances en sa faveur pourrait
faire gagner Moussa Toybou. Sur les trois candidats malheureux du premier tour,
deux pourraient le soutenir, Bastoine Soulaimana et Bacar Abdou. L'arrivée de
Sambi à Anjouan samedi 21 juin après un déplace! ment de dix jours à l'étranger
pourrait décanter la situation.

Cependant, les partisans de Djaanfari dénoncent
le parti pris des médias d'Etat en faveur de Toybou. Mohamed Djaanfari lui-même
s'est fendu d'un communiqué jeudi 19 juin dénonçant à l'avance les pressions du
clan Sambi. "Chers électeurs et électrices, à
l'issue du scrutin du 1er tour, vous avez fait la moitié du chemin, celle qui
reste à parcourir s'avère semée d'embûches
", pense-t-il, avant d'affirmer
que "les intimidations vont s'accentuer ; la
corruption se généralisera ; les magouilles se multiplieront ; les
contre-vérités seront déversées sur ma promesse et sur mon parcours
politique.
"

VM
avatar
Maadabass
Modérateur
Modérateur

Age : 117
Date d'inscription : 16/10/2007
Localisation : st andré (CAMBUSTON)
Messages : 891
Points : 720

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMORES; ANJOUAN

Message par Maadabass le Ven 15 Aoû - 0:50

COMORES Politique
Anjouan : les premiers résultats favorables à Toybou
Lundi 30 Juin 2008

<table width="100%" cellpadding="0" cellspacing="5"><tr><td class="pointvertical" width="350" align="middle"> </td></tr>
<tr><td class="pointvertical" align="middle">Moussa Toybou en campagne le
12 juin (Photo Getty Images
</td></tr></table>
<table width="100%" cellpadding="3" cellspacing="0"><tr bgcolor="#ffffff"><td class="filet" colspan="2" align="right"><table width="100%" border="0" cellpadding="10" cellspacing="0"><tr><td valign="top" align="left">
Selon les premiers résultats officiels du second tour de
l'élection du président de l'île d'Anjouan, qui s'est tenu dimanche 29 juillet,
Moussa Toybou arrive en tête du scrutin avec plus de 52% des voix, devant
Mohamed Djaanfari. Ces résultats restent provisoires jusqu'à ce que la Cour
constitutionnelle les valide.

Selon le ministre comorien en charge des
élections, Mmadi Abdou, qui s'exprimait au cours d'une conférence de presse dans
la capitale anjouanaise lundi 30 juin, Moussa Toybou, candidat soutenu par le
président de l'Union des Comores Ahmed Abdallah Sambi, aurait recueilli 52,37%
des suffrages, contre 47,63% à son adversaire, Mohamed Djaanfari. Toybou gagne
quatre des cinq circonscriptions de l'île : le Nyumakele (1.900 voix de plus que
Djaanfari), Mutsamudu (2.400 voix de plus), Domoni (2.600 voix de pl! us) et
Ouani (2.400 voix de plus). Il se fait par contre largement battre dans la
région de son adversaire, Sima (5.700 voix d'avance pour Djaanfari).

Le taux de participation se chiffre à 48,98 % -
s'il reste faible, il est légèrement supérieur à celui du premier tour
(42,8%).

Sauf décision inverse de la Cour
constitutionnelle, qui doit examiner la validité du scrutin bureau de vote par
bureau de vote, Moussa Toybou devrait donc succéder à Mohamed Bacar à la
présidence de l'île autonome d'Anjouan. La loi comorienne prévoit qu'à partir de
la proclamation des résultats provisoires par le ministre en charge des
Elections, la Cour constitutionnelle dispose de 72 heures pour rendre les
résultats définitifs. Ils devront donc intervenir d'ici jeudi 3 juillet au plus
tard.

La victoire de Moussa Toybou, si elle est
confirmée, marquerait une véritable rupture avec l'époque de Moha! med Bacar.
Piètre tribun et homme peu charismatique, Toybou, ! ingénieur en BTP jusqu'alors
inconnu des Anjouanais, ne doit son succès qu'au soutien que lui a apporté Ahmed
Abdallah Sambi durant toute la campagne.

VM
</td></tr></table></td></tr></table>


avatar
Maadabass
Modérateur
Modérateur

Age : 117
Date d'inscription : 16/10/2007
Localisation : st andré (CAMBUSTON)
Messages : 891
Points : 720

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMORES; ANJOUAN

Message par Maadabass le Ven 15 Aoû - 0:51

Accusations des deux camps

Selon plusieurs
témoins joints à des endroits différents de l'île, la sécurité de cette
élection, supervisée par une mission de sécurité de l'Union africaine (UA) avec
l'armée comorienne, a été renforcée. Aucun véhicule ne pouvait circuler dans
l'île sans autorisation spéciale délivrée par la commission électorale afin de
prévenir toute tentative de fraude. Mais des partisans des deux camps se sont
mutuellement accusés d'acheter des voix. "Les gens de Moussa Toybou distribuent
des vivres contre des voix", a affirmé Antoy Abdou, un des soutiens de Mohamed
Djaanfari. "Je me demande quand les responsables politiques vont mettre un terme
à l'achat de voix. Ce que je vois ici à Ouani, c'est que les hommes de Mohamed
Djaanfari achètent des voix à 5.000 francs comoriens l'unité (10 euros)", a
déploré Bastoine Soulaimana, ex-candidat éliminé au premier tour et qui s'est
rallié à Moussa Toybou.
(AFP)
avatar
Maadabass
Modérateur
Modérateur

Age : 117
Date d'inscription : 16/10/2007
Localisation : st andré (CAMBUSTON)
Messages : 891
Points : 720

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMORES; ANJOUAN

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum