MAYOTTE: LE FORUM DES MAHORAIS d'içi et d'ailleurs
NA MOU KARIBU

BIRMANIE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

BIRMANIE

Message par BABA.net le Mar 16 Oct - 16:52

e régime militaire en Birmanie a affirmé, mardi 16 octobre, n'avoir aucune raison de "changer de direction" en dépit de toutes les actions internationales entreprises ou envisagées pour faire cesser la répression contre des opposants."Nous allons continuer. Il n'y a pas de raison de changer de direction", assure le quotidien officiel New Light of Myanmar, contrôlé par la junte, ajoutant : "Nous écarterons tous les obstacles qui seraient devant nous."


Le journal réaffirme qu'il n'y a pas de prisonniers politiques en Birmanie. "En réalité, il n'y a personne en prison pour des motifs politiques. S'y trouvent seulement ceux contre qui une action a été entreprise pour violation des lois existantes", affirme-t-il.

Le New Light of Myanmar revient également sur la déclaration adoptée le 11 octobre par le Conseil de sécurité de l'ONU déplorant la violence de la répression fin septembre contre des manifestants pacifiques et appelant à la libération des personnes arrêtées. Cette déclaration "n'est pas une source d'inquiétude pour nous", affirme, confiant, le quotidien gouvernemental, ajoutant que la situation en Birmanie "ne constitue en rien une menace à la paix et à la sécurité régionale et internationale", et qu'il n'y a donc "aucune raison" pour que le Conseil de sécurité "engage une action".

PREMIÈRE SANCTION JAPONAISE

Cette prise de position a été publiée alors que Tokyo a décidé d'annuler des projets d'une valeur de 552 millions de yens (3,4 millions d'euros) en Birmanie pour protester contre la mort, le mois dernier, d'un journaliste japonais qui couvrait une manifestation à Rangoun. Il s'agit de la première sanction prise par le Japon, un des principaux pourvoyeurs d'aide à la Birmanie, qui avait refusé jusqu'ici de s'associer à des mesures punitives prises ou envisagées par les Etats-Unis et l'Union européenne.

Lundi, le président américain, George W. Bush, avait requis une "pression internationale énorme" sur la Birmanie pour obtenir que la junte accepte une transition vers la démocratie.
avatar
BABA.net
ADMINISTRATOR
ADMINISTRATOR

Date d'inscription : 15/10/2007
Localisation : MAYOTTI(976), NA MU KARIBU
Messages : 176
Points : 39

http://www.mayotte-forum.net

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum