MAYOTTE: LE FORUM DES MAHORAIS d'içi et d'ailleurs
NA MOU KARIBU

le droit de sol

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

MAYOTTE:Suspension du droit du sol

Message par Maadabass le Sam 23 Fév - 15:19

Le gouvernement français pourrait remettre en cause le droit
du sol à titre "exceptionnel" à Mayotte, a annoncé le secrétaire d'Etat à
l'Outremer Christian Estrosi, vendredi 22 février. "Nous pourrions prendre une
décision exceptionnelle qui fasse que tout enfant né en situation irrégulière ne
puisse réclamer son appartenance à la nationalité française", a-t-il déclaré sur
France 2, rappelant qu'il y a "aujourd'hui à Mayotte 30% de la population qui
est en situation clandestine et irrégulière et que dans 10 ans elle pourrait
être majoritaire".





"Pour
l'instant, il n'est pas question de le rapporter à d'autres territoires
français
", a indiqué M. Estrosi. "Nous
réfléchissons à cela pour le proposer au printemps dans une réforme
spécifique
". "Il est important d'envoyer
un signe fort
", a-t-il souligné, précisant qu'il s'agissait d'"une décision exceptionnelle sur un territoire qui a
une situation géographique exceptionnelle
". Mayotte, a-t-il rappelé,
pourrait "devenir le 101e département
français
" en 2008 suivant les résultats du référendum soumis aux
habitants de l'île sur la question, après les élections cantonales. "Une grande politique de coopération et de
co-développement" sera par ailleurs proposée aux Comores, d'où proviennent la
plupart des immigrés clandestins, pour leur permettre "de parvenir au même développement économique et
social qu'à Mayotte
", a conclu le secrétaire d'Etat à l'Outre-Mer.
Ce
n'est pas la première fois que la droite française tente de s'attaquer au droit
du sol en outremer. En septembre 2005 déjà, après sa visite à Mayotte, le
ministre de l'Outremer de l'époque, François Baroin, avait lance un pavé dans la
mare. "A Mayotte", avait-il déclaré dans
un entretien accordé au Figaro Magazine, "on
peut envisager de modifier ou de suspendre temporairement certaines règles
relatives à l'acquisition de la nationalité française. Par exemple, poser la
règle de la régularité du séjour des parents comme condition pour l'accès
ultérieur des enfants à la nationalité française.
" Le ministre avait
également ! affirmé "envisager" ! la
remise en cause du droit du sol "pour certaines
collectivités d'outremer, car nous sommes confrontés à des politiques de
peuplement non maîtrisées.
"
Cette proposition avait à l'époque été
vivement critiquée en France hexagonale. A Mayotte cependant, la majorité des
élus avait applaudit. Dans la presse locale, Mansour Kamardine, alors député
(UMP), parlait “de salut pour l'avenir
politique, économique, et social de l'île, d'autant que le droit du sol - qui
n'est appliqué à Mayotte que depuis quelques années- n'est pas dans la tradition
mahoraise et a eu pour nous un effet catastrophique. (...)
” L'ambition de
Baroin n'avait cependant pas passé la barrière de la Constitution, qui stipule
que l'acquisition de la nationalité française ne peut différer d'un endroit à
l'autre de la République.

VM (avec
AP)


avatar
Maadabass
Modérateur
Modérateur

Age : 117
Date d'inscription : 16/10/2007
Localisation : st andré (CAMBUSTON)
Messages : 891
Points : 720

Revenir en haut Aller en bas

le droit de sol

Message par le futur le Mar 26 Fév - 3:30

je ne peux qu'acceiullir cette mesure qu'avec un peu de distance. Avec un peu de distance car cette texte ne pas constitutionnelle en elle même et je ne suis pas sur que c'est la meuilleur moyen pour lutter contre ces phenomenes. Pour ma part, nous devons être tres viligent face à ces mesures dites exceptionnelles. Tout petite mesure finit toujours par grandir. oui, des cette exception , je peurs que dans le regime presidentielle dans lequel nous sommes actuellement, ces types de procedures soie de plus en plus nombreuses. Par ce fait, l'on soit tenter et ramener de prendre de plus des mesures spécial pour Mayotte. des petites mesures qui tuent en silence.Mais nous savons tous que les comoriens sont avant tout de notre . Il est de ce fait incontexte.

le futur
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: le droit de sol

Message par inconnu le Mar 26 Fév - 13:25

jé entenu qu biento il yaura + d'étrabgé à mayotte qu de mahorais deja la population d'aujourd'hui represente 30% DE LA POPULATION DONC JE CROI IL FAUT SE POSER DES QUESTION SUR NOTRE AVENIR NOUS LES MAHORAIS MOI JE SS PA CONTRE LES ETRANGER MAIS IL FAUT VOIR COMEN SAVA SE PASSER DANS LAVENIR

inconnu
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: le droit de sol

Message par jean le Mar 26 Fév - 13:30

Je crois qu le droit du sol est un doit pour tout le monde chacun devrai bénéficié comme l'indique la constitution sinon on tombe dans le domaine du hors-la -loi!!Il ya de nombreuses personnes qui ont des idée préconçu sur les clandinstin à mayotte alors qu la plu part d'entre eux apporte bcp de chose à mayotte!!
c'est just mon humble avis

jean
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: le droit de sol

Message par COMMORI le Mar 26 Fév - 13:37

Maintenant on peut voir à kel point les français sont raciste!!nou on sai qu c just pr nou les comorien qu'ils font sa!!en plus je ne px pas croir qu les mahorais sont d'accor avk sa j'esper qu les mahorais seront intelligent et demander leur indépendanceNo No No

COMMORI
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: le droit de sol

Message par ben_976 le Mar 26 Fév - 15:33

vahibenien a écrit:Le gouvernement français pourrait remettre en cause le droit
du sol à titre "exceptionnel" à Mayotte, a annoncé le secrétaire d'Etat à
l'Outremer Christian Estrosi, vendredi 22 février. "Nous pourrions prendre une
décision exceptionnelle qui fasse que tout enfant né en situation irrégulière ne
puisse réclamer son appartenance à la nationalité française", a-t-il déclaré sur
France 2, rappelant qu'il y a "aujourd'hui à Mayotte 30% de la population qui
est en situation clandestine et irrégulière et que dans 10 ans elle pourrait
être majoritaire".





"Pour
l'instant, il n'est pas question de le rapporter à d'autres territoires
français
", a indiqué M. Estrosi. "Nous
réfléchissons à cela pour le proposer au printemps dans une réforme
spécifique
". "Il est important d'envoyer
un signe fort
", a-t-il souligné, précisant qu'il s'agissait d'"une décision exceptionnelle sur un territoire qui a
une situation géographique exceptionnelle
". Mayotte, a-t-il rappelé,
pourrait "devenir le 101e département
français
" en 2008 suivant les résultats du référendum soumis aux
habitants de l'île sur la question, après les élections cantonales. "Une grande politique de coopération et de
co-développement" sera par ailleurs proposée aux Comores, d'où proviennent la
plupart des immigrés clandestins, pour leur permettre "de parvenir au même développement économique et
social qu'à Mayotte
", a conclu le secrétaire d'Etat à l'Outre-Mer.
Ce
n'est pas la première fois que la droite française tente de s'attaquer au droit
du sol en outremer. En septembre 2005 déjà, après sa visite à Mayotte, le
ministre de l'Outremer de l'époque, François Baroin, avait lance un pavé dans la
mare. "A Mayotte", avait-il déclaré dans
un entretien accordé au Figaro Magazine, "on
peut envisager de modifier ou de suspendre temporairement certaines règles
relatives à l'acquisition de la nationalité française. Par exemple, poser la
règle de la régularité du séjour des parents comme condition pour l'accès
ultérieur des enfants à la nationalité française.
" Le ministre avait
également ! affirmé "envisager" ! la
remise en cause du droit du sol "pour certaines
collectivités d'outremer, car nous sommes confrontés à des politiques de
peuplement non maîtrisées.
"
Cette proposition avait à l'époque été
vivement critiquée en France hexagonale. A Mayotte cependant, la majorité des
élus avait applaudit. Dans la presse locale, Mansour Kamardine, alors député
(UMP), parlait “de salut pour l'avenir
politique, économique, et social de l'île, d'autant que le droit du sol - qui
n'est appliqué à Mayotte que depuis quelques années- n'est pas dans la tradition
mahoraise et a eu pour nous un effet catastrophique. (...)
” L'ambition de
Baroin n'avait cependant pas passé la barrière de la Constitution, qui stipule
que l'acquisition de la nationalité française ne peut différer d'un endroit à
l'autre de la République.

VM (avec
AP)


saluuuuuuuuuuut
MAYOTTE AUX MAHORAIS C TOUT CE QU JE SAIS!!!







ben_976

ben_976
KANA-BEYA
KANA-BEYA

Date d'inscription : 22/10/2007
Messages : 47
Points : 0

Revenir en haut Aller en bas

Re: le droit de sol

Message par ben_976 le Mar 26 Fév - 15:46

bon après il fau pa voir du racism partoutEvil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad

ben_976
KANA-BEYA
KANA-BEYA

Date d'inscription : 22/10/2007
Messages : 47
Points : 0

Revenir en haut Aller en bas

Re: le droit de sol

Message par JJ le Jeu 28 Fév - 15:42

La terre appartien àtout le monde arreter d'emmerdé le monde:suspect: Suspect Suspect

JJ
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: le droit de sol

Message par Maadabass le Mar 25 Mar - 23:44

Mayotte: nationalité française plus octroyée aux enfants de clandestins



Le secrétaire d'Etat à l'Outre-mer
Christian Estrosi a envisagé vendredi sur France 2 "une décision
exceptionnelle" concernant l'île de Mayotte, où "tout enfant né de
parents en situation irrégulière" ne pourrait plus "réclamer" la
nationalité française.

"Nous sommes là, dans les heures qui viennent, sous une invasion
imminente de la fédération des Comores en direction de l'île d'Anjouan,
qui est à 70 km de Mayotte", a déclaré M. Estrosi, alors que le
gouvernement fédéral des Comores a obtenu le soutien de l'Union
africaine et de Paris pour une opération militaire contre les autorités
"illégales" de l'île autonome d'Anjouan.

"Nous avons aujourd'hui à Mayotte 30% de la population qui est en
situation clandestine, irrégulière, et dans 10 ans elle pourrait être
majoritaire par rapport à la population franco-mahoraise", a-t-il
souligné.

Selon le secrétaire d'Etat, "il est important d'envoyer un signe fort".

"Nous pourrions prendre une décision exceptionnelle qui fasse que
tout enfant né de parents en situation irrégulière ne puisse plus
réclamer son appartenance à la nationalité française", a-t-il affirmé.

"C'est pour l'heure une seule expérimentation avec un inventaire qui sera fait de la loi dans cinq ans", a précisé M. Estrosi.

"Nous réfléchissons à tout cela pour le proposer au printemps dans
une réforme spécifique qui pourrait intervenir", a-t-il ajouté.




Source: Le Monde
avatar
Maadabass
Modérateur
Modérateur

Age : 117
Date d'inscription : 16/10/2007
Localisation : st andré (CAMBUSTON)
Messages : 891
Points : 720

Revenir en haut Aller en bas

Re: le droit de sol

Message par lizzie le Mer 26 Mar - 3:03

vahibenien a écrit:Mayotte: nationalité française plus octroyée aux enfants de clandestins



Le secrétaire d'Etat à l'Outre-mer
Christian Estrosi a envisagé vendredi sur France 2 "une décision
exceptionnelle" concernant l'île de Mayotte, où "tout enfant né de
parents en situation irrégulière" ne pourrait plus "réclamer" la
nationalité française.

"Nous sommes là, dans les heures qui viennent, sous une invasion
imminente de la fédération des Comores en direction de l'île d'Anjouan,
qui est à 70 km de Mayotte", a déclaré M. Estrosi, alors que le
gouvernement fédéral des Comores a obtenu le soutien de l'Union
africaine et de Paris pour une opération militaire contre les autorités
"illégales" de l'île autonome d'Anjouan.

"Nous avons aujourd'hui à Mayotte 30% de la population qui est en
situation clandestine, irrégulière, et dans 10 ans elle pourrait être
majoritaire par rapport à la population franco-mahoraise", a-t-il
souligné.

Selon le secrétaire d'Etat, "il est important d'envoyer un signe fort".

"Nous pourrions prendre une décision exceptionnelle qui fasse que
tout enfant né de parents en situation irrégulière ne puisse plus
réclamer son appartenance à la nationalité française", a-t-il affirmé.

"C'est pour l'heure une seule expérimentation avec un inventaire qui sera fait de la loi dans cinq ans", a précisé M. Estrosi.

"Nous réfléchissons à tout cela pour le proposer au printemps dans
une réforme spécifique qui pourrait intervenir", a-t-il ajouté.




Source: Le Monde
En 1993, le Front National clamait "qu'être français ça se mérite" 2008 Estrosi l'applique, ceci afin je cite "que tt enfant né en situation irrégulière ne puisse réclamer son appartenance à la nationalité française" Réclamer c'est le mot juste car l'enfant né de parents étrangers en France n'a pas accès à la nationalité française immédiate. En effet avant l'âge de 13 ans ils sont étrangers et le resteront si aucune démarche n'a été effectuée jusqu'à s majorité, mais il peut obtenir un titre d'identité républicain. France Terre d'accueil, terre de refoulement oui. Terre de non respect des droits de l'Homme, terre d'inégalités sociales. Au lieu de chercher des solutions on opte pour la manière forte envers un epopulation afaiblie. Ouvrez les frontières et laissez les passer pour reprendre Tiken et Soprano.Ecoutez et vous comprendrez.

lizzie

Date d'inscription : 08/03/2008
Messages : 8
Points : 0

Revenir en haut Aller en bas

Re: le droit de sol

Message par Maadabass le Dim 30 Mar - 13:45

Pour Jégo, le droit du sol est "une grande
tradition française"

Interrogé sur les
déclarations de son prédécesseur Christian Estrosi qui avait évoqué une possible
réforme du droit du sol pour les enfants nés à Mayotte de parents en situation
irrégulière, M. Jégo a affirmé que "le droit du sol est une grande tradition
française". "C'est un sujet qui mérite beaucoup de respect et qui doit être
préservé", a-t-il dit. "La question qu'on se pose aujourd'hui est (de savoir) si
une évolution du droit du sol pour les enfants nés dans les maternités [de
Mayotte, NDLR] de parents en situation irrégulière endiguerait le flux
d'immigration, pour l'instant je n'ai pas de réponse", a ajouté le secrétaire
d'Etat.

M. Jégo a dit rechercher les moyens de "stopper le flux
d'immigration irrégulière pour ne pas déséquilibrer" la collectivité
départementale de Mayotte. "La question du codéveloppement est prioritaire, je
mettrai mon énergie pour que l'on aide les Comores à se développer", a-t-il dit,
alors que les Comoriens "prennent des risques insensés" selon lui pour tenter de
rallier l'île en kwassas.

(avec AFP)
avatar
Maadabass
Modérateur
Modérateur

Age : 117
Date d'inscription : 16/10/2007
Localisation : st andré (CAMBUSTON)
Messages : 891
Points : 720

Revenir en haut Aller en bas

Re: le droit de sol

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum