MAYOTTE: LE FORUM DES MAHORAIS d'içi et d'ailleurs
NA MOU KARIBU

COMORES: Tags contre l'ambassade de France

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

COMORES: Tags contre l'ambassade de France

Message par Maadabass le Mer 20 Fév - 17:54

Depuis quelques semaines, des tags inscrits sur les murs de
Moroni notamment à Badjanani, en face de la vieille mosquée du Vendredi,
reprochent à la France son "ingérence" et sa "complicité" avec Mohamed Bacar.

<table border="0" cellpadding="3" cellspacing="5" width="100%"><tr><td valign="top">L'ambassade de France à Moroni a réagi en adressant un courrier au
ministère des Relations extérieures, ont rapporté plusieurs sources concordantes
proches du gouvernement comorien. Les mêmes sources précisent qu'à travers ce
courrier, l'ambassade a demandé aux autorités comoriennes de faire effacer
lesdites inscriptions, de procéder à des enquêtes pour connaître leurs auteurs
pour, éventuellement, les ''sanctionner'' et faire assurer la sécurité des
édifices français à Moroni.

Des
fonctionnaires du Mirex ont indiqué, sous l'anonymat, que le ministère des
Relations extérieures qui a déjà fait connaître sa réponse, a pris acte de la
demande française, rassurant l'auteur du courrier qu'une enquête sera menée par
les services compétents pour identifier les ''coupables''.

Au lendemain de cet échange de civilités, comme
pour ne rien arranger, une banderole a été déployée Place de l'Europe, passage
obligé de tous ceux qui se rendent dans les quartiers sud de Moroni, zone où se
situent les bureaux de l'ambassade de France dans la capitale comorienne. Des
témoins oculaires rapportent que la banderole demandait à la France de ne pas s'ingérer
dans les affaires intérieures des Comores.

Si la banderole a été enlevée peu après son
déploiement, il en est tout autrement des inscriptions murales, toujours
visibles sur les murs des quartiers Badjanani et Mtsangani. Pour une bonne
partie de l'opinion publique comorienne, la persistance de la crise séparatiste
anjouanaise tire sa force dans un soutien de l'ancienne puissance colonisatrice.
''Sur une simple pichenette de l'ambassadeur de France, le colonel Mohamed Bacar
se serait mis au garde-à-vous. C'est à lui de siffler la fin de la recréation'',
affirme un retraité comorien.

Source :
Al-watwan (
http://www.alwatwan.net)

</td></tr></table>
avatar
Maadabass
Modérateur
Modérateur

Age : 117
Date d'inscription : 16/10/2007
Localisation : st andré (CAMBUSTON)
Messages : 891
Points : 720

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum